Culture & Loisirs

Ghana: La dépouille du garde du corps d’Ebony jugé et condamné

Le garde du corps qui accompagnait l’artiste Ebony, décédé également dans l’accident du 9 février dernier a été jugé à titre posthume par la cour martiale de son pays. Répondant au nom de Franck Atisu Vondee, le garde corps de l’artiste a été condamné pour “Acte de désertion”.

En effet, selon plusieurs médias ghanéens, il a été décidé, après un jugement à titre posthume, que le corps du militaire retrouvé aux côtés des dépouilles de la chanteuse ghanéenne et de son amie, soit emprisonné. Ceci en sanction au fait que le militaire dont il est question aurait demandé une permission maladie à sa hiérarchie, sous prétexte qu’il souffrait d’une maladie.

Publicité

C’est au cours de cette permission qu’il a profité pour accompagner l’artiste dans un rôle de garde du corps certainement pour se faire un peu d’argent. La hiérarchie militaire l’ayant découvert parmi les victimes de l’accident a décidé de le juger à titre posthume en tant que déserteur.

Outre l’emprisonnement du corps, d’autres peines viennent se greffer à la peine de prison dont:
-Enterrement dans l’anonymat
-Pas droit aux honneurs militaires (Nombreux coups de canon + le drapeau sur le cercueil)
-Pas de pension versée à sa famille.

Son corps sera débarrassé de sa tenue militaire. Franck Atisu Vondee n’aura donc pas droit aux honneurs militaires.

 

Credit Photo: rumeursdabidjan

Tags

Hippolyte YEO

Hello, Je suis Pharel Hippolyte YEO, passionné d'High-Tech et de culture. Sur AfrikMag, je vous donne des news fraiches concernant les innovations technologiques en Afrique, le Showbiz africain et la vie de la diaspora africaine. hyeo@afrikmag.com

Articles similaires

3 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer