AfriqueEconomie

Ghana: La task force de la CEDEAO prévoit une monnaie unique pour 2020

La « task force » pour la création d’une monnaie unique dans la zone Cedeao vient de faire un pas supplémentaire.

Le groupe, composé des présidents du Ghana, du Niger, de la Côte d’Ivoire et du Nigeria ont tenu leur cinquième réunion, mercredi 21 février. Cette rencontre a eu lieu à Accra, au Ghana, pour réaffirmer leur volonté de créer une monnaie unique dans l’espace Cedeao.

Pour sa part, le président du Nigeria, Muhammadu Buhari a été représenté par le gouverneur de la Banque centrale du Nigeria.

Publicité
Une approche graduelle vers 2020

Dans le cadre de la mise en place de la monnaie unique, la task force entend avoir une approche progressive. Ainsi, ils vont procéder par un démarrage de l’union monétaire avec les états qui respectent le critère de convergence.

Par la suite, les autres pays vont pouvoir adopter la monnaie unique.

Par ailleurs, durant cette rencontre, « le recentrage et la réduction des critères de convergence de onze à six » était au menu du jour. En outre, il a été question de la création d’un « institut monétaire de la Cedeao » pour l’année 2018, selon le président Nigérien, Mahamadou Issoufou.

Les raisons de la création d’une monnaie unique

Pour en venir à bout du franc CFA, des critères ont été fixés. Parmi elles, le déficit public qui ne doit pas dépasser 3% du PIB et le taux d’inflation devant être inférieur ou égal à 5%.

Pour Akufo Addo, président du Ghana, cette monnaie va permettre de supprimer les barrières commerciales.

Publicité 2


« L’introduction d’une monnaie unique en Afrique de l’Ouest va, entre autres, aider à supprimer les barrières commerciales et monétaires, réduire les coûts de transaction, dynamiser l’activité économique, et accroître le niveau de vie de la population de la région. »

Interrogé par Afrikmag, Khalifa Diouf, acteur culturel, reste sceptique.

“Déjà, la libre circulation des gens dans les Etats affiliés à la cedeao laisse à désirer. Alors là, parler de monnaie commune… En tout cas, quand on parle d’unité africaine, cela doit passer par la monnaie commune. Mais l’Europe ne voudra certainement pas de cela et fera tout pour que cela ne se réalise pas.”

Tags

Fatou Oulèye SAMBOU

Bonjour Je suis journaliste-productrice sénégalaise. J'aime parler d'actualité, de culture, et de sport. Je suis une passionnée de la vie et de ses merveilles: les voyages, le monde digital, le tourisme, le cinéma et la musique. Je vois toujours le bon côté des choses. Je vous donne rendez-vous sur Afrikmag pour des infos de qualité. fifi.sambou@afrikmag.com

Articles similaires

2 commentaires

  1. Il y aura toujours des traîtres parmis eux,car france n’acceptera pas cela mais soyez courageux et entendez vous,tout les peuples vous soutiennent👌

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer