Politique

Côte d’Ivoire : l’opposition accuse le RHDP de préparer un “génocide”

L’opposition réunie au sein de la Coalition pour la Démocratie, la Réconciliation et la Paix (CDRP) a accusé le pouvoir RHDP de vouloir perpétrer un “génocide”, après les propos tenus par le Premier ministre Hamed Bakayoko contre les manifestants opposés au troisième mandat d’Alassane Ouattara.

La CDRP dirigée par le président Henri Konan Bédié s’est inquiété le mercredi 30 septembre des propos du Premier Ministre Hamed Bakayoko. ” Nous serons devant vos domiciles pour vous apporter la note ” avait menacé Hamed Bakayoko, relativement au mot d’ordre de désobéissance civile lancé par l’opposition.

Publicité

Pour la CDRP, cette sortie du Premier Ministre relève de l’acte manqué, en ce qu’elle lève un coin de voile sur les intentions réelles du pouvoir contre l’opposition. Il s’agit d’un plan “prémédité et planifié” consistant d’après la CDRP a opéré des “visites nocturnes dans les domiciles des opposants avec une intention manifeste d’attenter à leur intégrité physique “.

La CDRP est donc catégorique: ” le RHDP-RDR nourrit le projet funeste d’un génocide de tous les Ivoiriens qui s’opposent à l’idée d’un troisième mandat en Côte d’Ivoire ”. L’opposition en veut pour preuve l’utilisation par le pouvoir de “forces parallèles et des mercenaires prépositionnés à divers endroits du territoire national”.

Prenant l’opinion nationale et internationale sur cette affaire qu’elle entend porter devant “les juridictions nationales et internationales”, la CDRP demande à ses militants “à demeurer sereins et mobilisés pour la très imminente phase d’exécution concrète du mot d’ordre de désobéissance civile”.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page