À la UneCôte d'IvoirePolitique

Côte d’Ivoire / manifestations contre le 3e mandat d’Alassane : le gouvernement arrête une importante mesure

Dans une note signée par le ministre de la sécurité et de la protection civile, le Général Vagondo Diomandé, le gouvernement a une fois de plus prorogé l’interdiction des manifestations sur les voies publiques. L’information été rendue publique ce mardi.

L’élection présidentielle controversée qui s’est soldée par la réélection du Président sortant, Alassane Ouattara s’est tenue le 31 octobre passé. Emaillée de violences et de toutes sortes d’exactions allant contre la bonne gouvernance, l’élection présidentielle passée ne cessera de faire jaser.

Publicité

Plusieurs manifestations ont été observées dans de nombreuses localités de la Côte d’Ivoire, le gouvernement dénombre d’ailleurs 85 morts. Cette conjoncture politique aussi complexe qu’ambiguë a fait réagir de nombreuses organisations internationales, dans l’optique dans faire baisser d’un cran les tensions qui règnent dans le pays. Mais toutes ces réactions semblent vaines, vu la détermination de certains opposants à faire mentir le régime actuel.

Après la validation de la réélection du Chef de l’Etat, Alassane Ouattara, et au vu des intentions de manifester, le gouvernement ivoirien ne baisse pas la garde. A travers un communiqué, le gouvernement a prorogé la mesure de suspension des marches, sit-in et autres manifestations sur la voie publique, sur toute l’étendue du territoire. Cette mesure devra être appliquée jusqu’au 30 novembre prochain.

Les manifestations ou rassemblements de personnes, organisés par les partis ou groupements politiques ou les associations légalement constituées, dans les lieux fixes relèvent du régime de la déclaration préalable, conformément aux dispositions légales en vigueur et demeurent soumis au droit commun, précise le communiqué.

Le communiqué du ministère indique par ailleurs que tout contrevenant subira la rigueur de la loi.

Notons qu’à ce jour, plusieurs hauts cadres de l’opposition ivoirienne dont l’ancien le président du Front Populaire Ivoirien, Affi N’guessan ont été mis aux arrêts suite aux nombreuses manifestations.

Photo : DR

Beugré

Salut chers lecteurs, je me prénomme Médéric , Réd- Chef Adjt chez Afrikmag.com. Je suis passionné de journalisme, de la littérature et tout ce qui touche à la communication. Vous retrouverez nos articles sur le site www.afrikmag.com, l'un des meilleurs médias africains. mederic.beugre@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page