À la UneCôte d'IvoirePolitique

Côte d’Ivoire: Maurice Guikahué, secrétaire exécutif du PDCI victime d’un malaise en prison

Ecroué à la Maison d’Arrêt et de Correction d’Abidjan, lorsque la désobéissance civile battait son plein, le secrétaire exécutif du Parti Démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI-RDA), Maurice Kacou Guikahué a été victime d’un malaise hier vendredi. Il a été conduit d’urgence dans le centre hospitalier Universitaire de Treichville pour des soins de première nécessité.

Publicité

Maurice Kacou Guikahué, l’une des figures de la résistance pacifique contre le régime en place était mal en point, révèle une source ayant requis le couvert de l’anonymat. A en croire notre source, l’homme a été victime d’un gros malaise ce vendredi alors qu’il était dans sa cellule à la MACA.

Le secrétaire exécutif du PDCI a été transféré aux urgences du CHU de Treichville. Certains collaborateurs et proches du numéro 2 du parti septuagénaire ont indiqué qu’il se porte mieux après les soins reçus.

Rappelons que suite à l’appel à la désobéissance civile initié par le Conseil National de Transition, plusieurs cadres de l’opposition dont Maurice Kacou Guikahué, Affi N’guessan et bien d’autres ont été arrêtés puis écroués. Ces arrestations ont eu lieu le 3 novembre dernier.

Comme pour dire que l’on a la main sur le cœur, parmi les nombreux cadres de l’opposition écroués dans différents lieux du pays, seulement Seri Bi N’guessan, le sénateur Bassy Koffi Bernard et Mme Yapo Valérie, tous du PDCI-RDA ont recouvré la liberté le 25 novembre dernier.

Beugré

Salut chers lecteurs, je me prénomme Médéric , Réd- Chef Adjt chez Afrikmag.com. Je suis passionné de journalisme, de la littérature et tout ce qui touche à la communication. Vous retrouverez nos articles sur le site www.afrikmag.com, l'un des meilleurs médias africains. mederic.beugre@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page