À la UneCôte d'IvoirePolitique

Côte d’Ivoire-Pardon à Ouattara/ Quel est le vrai rôle de Amon Tanoh !

Depuis qu’il a fait une sortie virulente sur le Conseil National de Transition en novembre 2020, le ministre Amon Tanoh n’est plus en odeur de sainteté avec les opposants ivoiriens. Ceux qui avaient vu en lui un soutien de poids dans le combat contre le 3e mandat de Ouattara ont vite déchanté. Mais sa dernière sortie vue comme une courbette de trop vers Alassane Ouattara peut s’interpréter d’une autre façon ?

Après avoir flagellé le Conseil National de Transition au moment où l’opposition qu’il a rejoint avait besoin de cohésion, Amon Tanoh est revenu dans une sorte d’aplaventrisme reconnaitre la légalité de Ouattara et lui demander pardon. Une sortie qui a révulsé ceux qui l’avaient chaudement applaudi le 10 octobre 2020 au Stade Houphouët-Boigny.

Publicité

Ce jour, déchaîné tel un beau diable, Amon Tanoh avait admonesté Ouattara à qui il demandait de rendre la Côte d’Ivoire aux Ivoiriens. Mieux, Amon Tanoh a laissé entendre que « le cœur dur » de Ouattara ne serait pas celui d’un Ivoirien. En effet disait-il « aucun Ivoirien ne peut faire ce que Ouattara nous fait à son frère Ivoirien ».

Le virevoltant Amon Tanoh « prêt à mourir » en octobre 2020 est curieusement devenu un orfèvre du reniement politique. Le 3e mandat anticonstitutionnel, il n’en pipe plus un traitre mot. C’est à se demander à quoi joue au juste Amon Tanoh depuis quelques mois. Pour beaucoup, c’est un homme habitué aux plaisirs du pouvoir qui cherche à revenir rapidement à la mangeoire. Soit!

Côte d'Ivoire-Pardon à Ouattara/ Quel est le vrai rôle de Amon Tanoh !
Marcel Amon Tanoh a-t-il vraiment rompu avec Ouattara ?

Mais et si tout ce que Amon Tanoh faisait n’était que l’exécution d’un plan minutieusement bien préparé ? Un plan dont l’objectif final aura été d’infiltrer l’opposition et voir puis anticiper tous les stratagèmes en cours. C’est une hypothèse plausible. Et pour véritablement saper le moral des leaders de l’opposition floués, Amon Tanoh et son mentor Ouattara exécutent une autre phase du plan.

En effet, en attendant exactement le moment où l’opposition se divise sur les législatives, pour faire sa sortie, Amon Tanoh vient accentuer dans les esprits l’idée selon laquelle aucun homme n’est fiable. Encore moins ceux de l’opposition qui se déchirent pour des intérêts égoïstes.

Le rôle d’Amon Tanoh dans la stratégie de Ouattara aura été, sans doute, de créer une fausse dissension. Puis s’approcher de l’opposition et travailler de l’intérieur. Parce que d’octobre 2020 à janvier 2021, Amon Tanoh n’est pas aussi démuni pour venir faire la courbette à Ouattara. L’argument de la mangeoire tient peu. Et Amon Tanoh ne pouvait pas retourner auprès de son mentor sans jouer ce jeu sinon le pot aux roses serait vite découvert.

Publicité 2

Des menaces ? Pas si sûr, en effet lorsque Amon Tanoh a été autorisé à passer sur certaines chaines de télévision privée pour critiquer Ouattara, des observateurs avertis avaient alerté sur une manœuvre politicienne entre les deux hommes qui se connaissent depuis près de 30 ans.

In fine, c’est son mentor qui tirera les lauriers de cette manœuvre politique car bientôt Ouattara pourrait organiser le retour de son poulain. Il apparaitra donc comme un homme de pardon. Lui qui aura su ce que l’opposition mijotait avec ses hommes « virulents » infiltrés et qui reviendront à la maison de façon déguisée.

« Qui connaît l’autre et se connaît lui-même, peut livrer cent batailles sans jamais être en péril. Qui ne connaît pas l’autre mais se connaît lui-même, pour chaque victoire, connaîtra une défaite », disait Sun Tzu, dans son célèbre  » L’Art de la Guerre », brevet de toutes les stratégies de guerre…

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page