Côte d'IvoirePolitique
A la Une

Côte d’Ivoire-Politique/ 19 ans après le coup d’Etat de 2002, voici ce que dit Guillaume Soro

La Côte d’Ivoire a été plongée dans un moment sombre de son histoire par le coup d’Etat du 19 septembre 2002. 19 ans après, le commanditaire principal de cette rébellion, continue de demander pardon auprès du peuple ivoirien.

Publicité

Actuellement en exil, le président de Générations et Peuples Solidaires de Côte d’Ivoire (GPS), Guillaume Soro a fait une méditation sur son compte twitter sur les 19 ans d’après le coup d’Etat de 2002. Il ne cesse de s’excuser auprès du peuple ivoirien. Ce dernier pense cependant que chaque camp peut faire le bilan de ces 19 ans d’après le coup d’Etat. Et qu’accuser l’autre actuellement n’est pas une nécessité. chaque camp peut choisir de le condamner mais qu’il l’accepte et l’assume.

« je demeure déterminé à continuer à demander pardon au peuple pour tant de souffrances, douleurs causées, vécues. La Côte d’Ivoire ne doit pas oublier ses morts dans tous les camps Je sais que Seuls la démocratie, la réconciliation, le pardon refermeront les plaies de la Côte d’Ivoire« , a t’il exprimé.

Côte d'Ivoire-Politique/ 19 ans après le coup d'Etat de 2002, voici ce que dit Guillaume Soro

Selon le président du GPS, il paie déjà sa part de responsabilité à la société même si plusieurs veulent le voir mourir.

Ce coup d’Etat du 19 septembre 2002 a occasionné la mort de plusieurs personnalités dont l’ancien Chef d’État, le général Robert Guéi, et le ministre d’État, ministre de l’Intérieur Boga Doudou.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page