Côte d'IvoireSociété

Côte d’Ivoire/ Une femme meurt dans un hôpital: le ministre de la santé fait des précisions

Dans une vidéo publiée sur la toile dans l’après midi du mardi 28 septembre 2021, un jeune homme affirme qu’une patiente est décédée dans une ambulance au Centre Hospitalier et Universitaire d’Angré par manque de moyens financiers. Une affaire prise au sérieux par le ministre de la santé.

L’information a très vite suscité des réactions sur les réseaux sociaux. Le ministre de la Santé, de l’Hygiène publique et de la Couverture maladie universelle, Pierre Dimba N’Gou, s’est donc dépêché sur les lieux très tard dans la nuit pour en savoir plus.

Publicité

Selon le Pr Yves Binan, chef du service médecine interne et Gériatrie du Chu d’Angré, la patiente a été évacuée de l’hôpital général de Jacqueville dans la matinée et est arrivée aux services des urgences aux environs de midi. Malheureusement, il n’y avait pas de place dans les trois ambulances. Elle n’a pas pu être assistée et a rendu l’âme à 13h 30 minutes.

Contrairement à ce qui se raconte sur les réseaux sociaux, le médecin senior a contacté le Chu de Treichville et une place lui était réservée là-bas. Cependant, les parents de la patiente ont refusé de s’y rendre parce que selon eux il est fort probable qu’il n’y ait également pas de place au CHU de Treichville.

M. Gueye Idrissa, directeur général du Chu d’Angré, a tenu à faire comprendre que les informations qui circulent sur les réseaux sociaux sont fausses. En plus, la personne qui a divulgué le message dans la vidéo, n’a aucun lien avec la patiente et n’était pas présente au moment des faits.

Publicité 2

Le ministre de la Santé, de l’Hygiène publique et de la Couverture maladie universelle, Pierre Dimba N’Gou, a, quant à lui, présenté ses condoléances à la famille éplorée. Il est revenu sur les mesures mises en place pour la régulation des urgences qui permettront à la population de savoir depuis leur domicile où s’adresser pour avoir des places disponibles.

Le ministre tient à rassurer les populations quant aux efforts du gouvernement pour mettre tout en œuvre afin que ce genre de cas ne se répète plus en Côte d’Ivoire.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page