À la UneCôte d'IvoirePolitique
A la Une

Côte d’Ivoire/ Voici la proposition d’Affi N’guessan qui a terriblement énervé Laurent Gbagbo

Sur le cas Affi, Laurent Gbagbo s’est fait sa religion depuis belle lurette. Une discussion entre Affi et lui à Bruxelles a fini par le convaincre que ce dernier ne lâcherait pas prise dans la bataille de leadership de la présidence du FPI. De plus, une proposition d’Affi N’guessan a particulièrement hérissé les poils de Laurent Gbagbo à Bruxelles.

Publicité

Affi N’guessan peut enfin se faire une idée de la raison pour laquelle Laurent Gbagbo a froissé sa demande d’audience. Depuis des semaines, Laurent Gbagbo avait eu vent de la volonté d’Affi de le rencontrer, mais faisait la sourde oreille. Hier, l’ex-chef de l’Etat ivoirien a expliqué pourquoi il s’est définitivement braqué contre celui qu’il avait préparé comme son dauphin.

Selon Laurent Gbagbo, Affi N’guessan lui aurait fait une proposition indécente à Bruxelles. Pour Gbagbo, Affi tentait de le réduire au statut de « Reine d’Angleterre », concernant la question de la présidence et de la gestion du Front Populaire Ivoirien. Racontant un pan de la rencontre qu’il a eue à Bruxelles avec son challenger, Gbagbo explique ce qu’il n’a pas accepté.

« Affi a parlé et a sorti un document où il posait des revendications le concernant : il donne le parti et il devient 1er Vice-Président assurant l’intérim totalement. C’est à dire, je prends la présidence du Parti, je deviens la reine d’Angleterre quoi. Alors moi je l’écoutais. Je l’écoutais, Je l’écoutais. On dirait que c’est pas du FPI qu’il s’agissait. Ma décision était : « On ne peut rien faire avec Affi… » Si un jour Dieu le visite, il laissera tomber sa proie. Mais il n’a pas changé », a expliqué Gbagbo.

Articles similaires

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page