AfriqueDivers

Ouganda: Un couple arrêté pour avoir brûlé les parties intimes de leur servante

La police de Bweyogerere, dans la municipalité de Kira, district de Wakiso, en Ouganda, a arrêté deux personnes soupçonnées d’avoir causé de graves dommages corporels à une servante.

Les autorités affirment que la servante a été recrutée par l’intermédiaire d’une société connue sous le nom de Master Maids Uganda Limited. Cette dernière a publié des annonces d’emplois “juteux” qui ont enregistré beaucoup de demandes. Master Maids est détenue et dirigé par un certain Peter Kayiduwa, âgé de 50 ans.

Publicité

M. Kayiduwa a donc affecté la victime à une résidence de Sandra Mukibi à Kireka pour travailler comme femme de ménage.
Cependant, la femme de ménage révèle qu’au cours des disputes conjugales entre sa patronne et son mari, elle recevait les coups émanant de leurs disputes.

Ouganda: Un couple arrêté pour avoir brûlé les parties intimes de leur servante
Elle a aussi expliqué à la police qu’elle était battue avec des fils électriques, des morceaux de bois, avec force à l’intérieur. La domestique soutient également qu’elle a eu les mains et la partie intime brûlées, et que plus tard le couple a refusé de payer son salaire.

Les détails de l’affaire ont été révélés lorsque la police de Bweyogerere a reçu un rapport de la famille de la victime expliquant comment leur fille avait été gravement maltraitée et mutilée.
Les suspects ont été arrêtés mardi (fête du travail) et sont actuellement détenus au poste de police de Bweyogerere.
La police avance que cette histoire démontre la relation cruelle entre «maîtres et serviteurs» et les différentes mesures cosmétiques de l’organisation pour protéger les droits des femmes de ménage.

Tags

Felicia Essan

Salut !! Je suis Felicia Essan. Retrouvez mes articles sur les actualités Showbiz, potins africains et d'ailleurs, les faits divers, confidences, les astuces beauté. Je suis une amoureuse de la lecture, de tout ce qui touche à la féminité. Je suis également grande passionnée de multimédia. feliciaessan@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer