Religion

Covid-19 : le Hajj 2021 autorisé pour 60.000 résidents vaccinés en Arabie Saoudite

Le plus grand rendez-vous annuel musulman, le Hajj sera une fois de plus perturbé par la crise de la Covid-19. Le pèlerinage sera malheureusement restreint à 60.000 personnes résidentes en Arabie Saoudite et préalablement vaccinées. Un quota drastiquement réduit pour la deuxième année consécutive du fait de la pandémie.

L’Arabie saoudite autorisera 60 000 de ses résidents vaccinés contre le Covid-19 à effectuer le grand pèlerinage musulman à La Mecque, qui doit avoir lieu en juillet. L’annonce a été faite par le ministère du Hejj samedi 12 juin dernier. Contrairement aux années précédentes, Ceux qui voudront effectuer le hajj devront être des résidents ou des nationaux, avoir entre 18 et 65 ans, ne pas souffrir d’une maladie chronique et avoir été vaccinés, a indiqué, samedi, le ministère du Hajj et de la Omra dans un communiqué.

Publicité

Considérant la foule immense qui effectue le hajj, en passant de longs moments dans plusieurs endroits spécifiques, le plus haut niveau de précaution sanitaire est nécessaire« , a ajouté le ministère du Hajj, précisant que les autorités compétentes continuaient de surveiller la situation sanitaire et notamment l’apparition de nouveaux variants.

Le Hajj, considéré comme le pèlerinage que tout musulman devrait effectuer une fois dans sa vie, regroupe habituellement des milliers de pèlerins. Il représente par conséquent un risque de propagation du virus. Par conséquent, les musulmans devront espérer la fin ou une réduction des cas considérables dus à la pandémie.

L’Arabie saoudite a officiellement recensé plus de 463 000 cas de coronavirus sur son sol, dont plus de 7 500 décès.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page