Afrique

Crash d’Ethiopian Airlines : Le père du pilote décédé s’en prend à Boeing

Les excuses de Boeing pour le crash d’Ethiopian Airlines le mois dernier arrivent « trop tard », a déclaré le père du pilote à la BBC.

Le Dr Getachew Tessema s’exprimait un jour après que Boeing a admis pour la première fois que le système anti-décrochage de l’avion avait été un facteur déterminant dans l’accident.

Le PDG de Boeing, Dennis Muilenburg, a déclaré que la société était « désolée pour les vies perdues ».

Publicité

« Chez Boeing, nous regrettons les vies perdues lors des récents accidents du 737 Max et nous nous concentrons sans relâche sur la sécurité pour éviter que de telles tragédies ne se reproduisent ».

Selon Dennis Muilenburg, il est « apparent » que, tant sur les vols en Éthiopie qu’en Indonésie, le logiciel du système anti-décrochage, ou MCAS, avait été « activé en réponse à des informations erronées sur l’angle de l’attaque ».

« Comme les pilotes nous l’ont dit, l’activation erronée du système MCAS peut s’ajouter à ce qui est déjà un environnement de charge de travail élevée. Il est de notre responsabilité d’éliminer ce risque. Nous en sommes propriétaires et nous savons le faire », a-t-il ajouté.

Les excuses de Boeing ne pourront pas consoler certaines familles des victimes. Le père du pilote Yared Getachew, 29 ans, pense que l’entreprise est la principale responsable de cette tragédie.

Le Dr Getachew Tessema s’est effondré et a été hospitalisé lorsqu’il a appris que son fils avait perdu la vie dans ce crash.

« Je suis très fier de mon fils et de l’autre pilote » a-t-il confié à la BBC.

« Jusqu’à la dernière minute, ils ont lutté autant qu’ils le pouvaient, mais ils n’ont malheureusement pas pu empêché le crash. Je ne regrette pas le fait qu’il était un pilote. Il est décédé dans l’exercice de ses fonctions ».

Le Dr Tessema se demande pourquoi la compagnie n’a pas empêché le 737 Max de voler après le crash en Indonésie.

Publicité 2


« Pourquoi les ont-ils laissés voler? Parce qu’ils sont en concurrence. Ils veulent vendre plus. La vie humaine n’a pas de sens dans certaines sociétés », a-t-il ajouté.

Le Boeing 737 Max s’est écrasé 6 minutes après le décollage, tuant les 157 passagers à bord.

Un rapport préliminaire publié jeudi par les autorités éthiopiennes indique que les pilotes du vol ET302 avaient « suivi à plusieurs reprises » les procédures recommandées par Boeing.

L’accident est survenu seulement cinq mois après qu’un autre 737 Max s’est écrasé. Le vol JT 610 de Lion Air s’est abîmé au large de l’Indonésie avec les 189 passagers à bord.

Crédit photo : bbc

Tags

Gaelle Kamdem

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport. paulegaelle@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer