Cameroun

Cameroun: crise anglophone, les pertes de l’État se chiffrent déjà en centaine de millions

L’enlisement de la crise anglophone dans les régions du nord-ouest et du sud-ouest pourrait faire perdre plus de 150 milliards FCFA à l’Etat Camerounais, comme l’indique le bihebdomadaire ‘Défis actuels’, dans sa parution du 28 février.

Plusieurs études font état de ce que la décision des autorités camerounaises de suspendre l’internet dans cette partie du pays a déjà entraîné un important manque à gagner qui est déjà estimé à plus de 500 millions FCFA en l’espace d’un mois.

Publicité

“Internet est toujours coupé dans la ville de Bamenda”, confirme un enseignant d’université en poste dans la capitale du nord-ouest, l’une des deux régions anglophones sur les dix du pays.

“Parfois quand j’ai une urgence, des mails professionnels à envoyer, je suis obligé de me déplacer dans la région voisine de l’Ouest”, a-t-il ajouté lors d’un entretien avec un confrère de l’AFP.

“La coupure internet dans les deux régions anglophones a potentiellement fait perdre 1,35 million de dollars à l’économie du Cameroun”, estime Julie Owono d’Internet sans frontières. “Elle risque de creuser le fossé entre anglophones et francophones”.

D’après le journal nigérian Business Day, si la crise se poursuit sur plusieurs mois encore, l’on pourra enregistrer la chute des exportations nigérianes vers ces parties du Cameroun. Le plus regrettable c’est que l’on assistait déjà à une densification des échanges ces dernières années grâce à la construction d’une route de 403 kilomètres, en cours d’achèvement, entre Bamenda au Cameroun et Enugu au Nigeria.

Il faut aussi dire que les pertes proviendront des droits d’entrée des produits camerounais au Nigeria, ainsi que des droits de sortie des importations camerounaises en provenance de ce pays. Avec son marché de 170 millions de consommateurs, le Nigeria est le premier fournisseur du Cameroun, avec environ 20% des exportations vers Yaoundé. D’après le ministre du Commerce, Luc Magloire Atangana Mbarga, les échanges entre les deux pays culminent à 382 millions FCFA par an.

Publicité 2


Au regard de cette situation qui fragilise l’économie de l’État du Cameroun, il devient nécessaire de trouver des solutions à ces problèmes, et ce de manière définitive.

Tags

Oscar Mbena

Bonjour, je suis Oscar MBENA. Je vous invite à lire mes articles sur l'actualité politique, les faits de société, le sport, la santé et la culture.   oscarborel@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer