Monde

Dallas : L’identité du sniper ayant tué 5 policiers révélée (photos)

Une manifestation pour protester contre le racisme et les brutalités policières à Dallas aux Etats-Unis, avait viré au drame quand un sniper a abattu cinq policiers. Ce sniper à en croire les autorités a tiré pour venger la mort cette semaine de deux Noirs sous les balles des forces de l’ordre, dans le Minnesota et en Louisiane.

Après des enquêtes, il a été révélé que le tueur présumé qu’on appelle Micah Xavier Johnson, 25 ans, est un ancien soldat américain qui a agi seul et soutenait des organisations de défense des Noirs, dont certaines prônant la haine.

Publicité

Dallas : L’identité du sniper ayant tué 5 policiers révélée (photos)

A en croire l’armée américaine citée par Reuters, ce jeune soldat était réserviste et avait servi en Afghanistan de novembre 2013 à juillet 2014.

Trois autres suspects ont été arrêtés mais ils n’ont pas formellement été liés à la fusillade par les autorités. Ces dernières ont précisé qu’elles recherchaient d’éventuels complices. Le tireur n’a pas non plus de “lien connu” ni n’a été inspiré par un groupe terroriste international.

Dallas : L’identité du sniper ayant tué 5 policiers révélée (photos)

Mais la police a découvert à son domicile un véritable arsenal: du matériel servant à fabriquer des bombes, des gilets pare-balles, des fusils, des munitions et un journal personnel de tactiques de combat.

A rappeler que Micah Xavier Johnson a été tué par une unité d’élite de la police au terme d’une confrontation de plusieurs heures.

Tags

Amadou Bailo Diallo

Je suis Amadou Bailo Diallo, Rédacteur en chef chez AfrikMag. Très friand de lecture, de rédaction et de découverte. Mes domaines de prédilection en matière de rédaction sont la politique, le sport et les faits de société. Je représente AfrikMag en Guinée +224-669-00-03-21 aDiallo@afrikmag.com

Articles similaires

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer