Monde

Danemark : Le gouvernement veut envoyer les migrants criminels sur une île isolée

Le gouvernement danois a annoncé son intention d’envoyer les migrants criminels sur une île isolée et inhabitée, autrefois utilisée pour des animaux contagieux.

Le gouvernement libéral-conservateur et le Parti du peuple danois sont parvenus à un accord dans le cadre de sa nouvelle loi de finances pour 2019. Ils envisagent de décontaminer l’île de Lindholm et ensuite l’utiliser pour garder les migrants. Parmi les migrants qui pourraient être envoyés sur l’île figurent des criminels, des demandeurs d’asile déboutés et d’autres qui ne peuvent retourner dans leur pays d’origine « en raison du risque de mauvais traitements. »

Publicité

« Si vous n’êtes pas désiré dans la société danoise, vous ne devriez pas être une nuisance pour les Danois ordinaires », a écrit la ministre danoise de l’immigration Inger Støjberg sur Facebook. « Ils sont indésirables au Danemark, et ils doivent le sentir. »

L’île sur laquelle les migrants seront envoyés abrite actuellement l’Institut vétérinaire de l’Université technique du Danemark (DTU), qui effectue des recherches sur les maladies infectieuses du bétail et effectue des diagnostics chez les animaux malades. Cet institut sera déplacé d’ici la fin de l’année prochaine.

Les installations pour les migrants devraient être construites d’ici 2021. Une fois prêts, les résidents seraient tenus de se présenter au centre de l’île tous les jours sous peine d’emprisonnement. Un service de traversier à destination et en provenance de l’île serait disponible, mais limité.

« Les criminels étrangers n’ont rien à voir au Danemark. Jusqu’à ce que nous puissions nous en débarrasser, nous les enverrons sur l’île Lindholm à Stege Bay », a tweeté le Parti populaire danois.

Ce n’est pas la première fois que le Danemark prend des mesures controversées à l’égard des migrants.

Crédit photo : independent

Tags

Gaelle Kamdem

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport. paulegaelle@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer