Côte d'IvoirePolitique
A la Une

Décès du ministre Charles Koffi Diby : Guillaume Soro, A’Salfo et plusieurs acteurs politiques lui rendent hommage

Charles Koffi Diby, président du Conseil économique, social, culturel et environnemental de Côte d’Ivoire, est mort samedi 7 décembre à son domicile abidjanais, à l’âge de 62 ans. Un grand homme s’en est allé, avec des connaissances inouïes. Sur leur compte Twitter, les différents hommes politiques ivoiriens n’ont pas hésité à rendre un vibrant hommage à cet homme d’Etat qu’il a été.

Soro Guillaume Kigbafori

C’est avec une vive émotion et une profonde tristesse que j’ai appris le décès, ce samedi 7 décembre 2019, de Monsieur Charles Koffi DIBY, Président du Conseil Économique, Social, Environnemental et Culturel de Côte d’Ivoire.

Publicité

Cette disparition m’est particulièrement douloureuse eu égard à la qualité exceptionnelle des relations que nous avons su tisser en tant que membres du Gouvernement et en tant qu’amis.

Je garde de lui l’excellent souvenir d’un homme d’Etat, doté d’une perception aigüe des enjeux et des défis du monde de la Finance, habité d’une humilité légendaire, qui a été l’un des principaux artisans du redécollage économique de notre pays.

A’salfo

J’ai appris avec consternation et une grande tristesse, le décès du Président du Conseil Economique Social Environnemental et Culturel de Côte d’Ivoire, M. Charles Koffi DIBY, Grand HOMME d’Etat et illustre personnalité de notre pays.
Dans ces moments douloureux, je voudrais exprimer toute ma compassion à sa famille et lui présenter mes condoléances les plus attristées. Que son âme repose en paix.

Comme un homme au service de l’Etat, le changement de regime n’a en rien affecté son travail. En effet Charles Koffi Diby a travaillé sous le régime des présidents, Bédié, Gbagbo et Ouattara.

Charles Koffi Diby a été malade depuis de longs mois. Et sa santé avait commencé à se dégrader à partir de mars, à l’issue d’une mission qui l’avait conduit aux Caraïbes.

Publicité 2

Originaire de l’ouest ivoirien, Monsieur Diby était l’une des rares personnalités « compatibles » avec toutes les sensibilités politiques ivoiriennes. Proche de Bédié, il avait siégé durant quatre ans dans les gouvernements de Laurent Gbagbo, après avoir occupé le très stratégique poste de directeur général du Trésor.

 « La Côte d’Ivoire vient de perdre un grand commis, un bourreau de travail », commente Parfait Tadjau, un journaliste économique qui le côtoie depuis près de vingt ans.

Tags

SANDRA KOHET

Je suis Sandra KOHET, Web Rédactrice à AfrikMag. Passionnée de Lecture, Cuisine et voyage. sandrakohet@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer