FranceMonde

Des constructeurs font une découverte effrayante sous la cathédrale Notre-Dame de Paris après un incendie

Le ministère de la Culture a annoncé le 15 mars 2022, dans un communiqué, que de remarquables vestiges archéologiques sous le sol de la croisée du transept de la cathédrale Notre-Dame de Paris ont été découverts. Parmi eux, un mystérieux cercueil en plomb.

Les archéologues pensent que le cercueil en plomb scellé aurait été fabriqué pour une personne d’une certaine importance dans les années 1300 – le siècle après la construction de la cathédrale.

Cependant, qui exactement a été enterré sous la cathédrale la plus importante de France reste inconnu pour le moment.

Des constructeurs font une découverte effrayante sous la cathédrale Notre-Dame de Paris après un incendie

Une équipe de chercheurs travaille contre la montre pour découvrir les secrets du « sarcophage en plomb de forme humaine entièrement conservé » avant que les travaux de construction ne reprennent.

Ils utilisaient déjà une minuscule caméra endoscopique pour jeter un coup d’œil à l’intérieur du cercueil, qui semblait avoir été déformé au fil des ans par le poids de la terre au-dessus.

Cette opération de fouille à l’intérieur de la Cathédrale est menée par l’Institut national de recherches archéologiques préventives (Inrap). Les opérations se concentrent sur la zone de la croisée du transept où doit prochainement être installé l’échafaudage nécessaire à la reconstruction de la flèche.

Des constructeurs font une découverte effrayante sous la cathédrale Notre-Dame de Paris après un incendie

Selon le ministère de la Culture, d’importants vestiges « d’une qualité scientifique remarquable » dont des fragments de l’ancien jubé et un sarcophage en plomb datant probablement du XIVe siècle ont été retrouvés. Les spécialistes supposent que le lieu de l’inhumation et la nature du cercueil renferme la dépouille d’un haut dignitaire.


Les fouilles ont également permis de révéler la présence d’une fosse contenant de nombreux éléments sculptés polychromes enfouis pêle-mêle. Certains vestiges de ce jubé sont aujourd’hui conservés au musée du Louvre.

Lire aussi: Des frères de 6 et 8 ans retrouvés vivants un mois après avoir disparu dans la forêt amazonienne-Photos

Les fouilles se poursuivront jusqu’au 25 mars 2022. Le but est « d’exploiter pleinement le potentiel » du lieu afin de laisser la possibilité aux archéologues de mieux comprendre le contexte de découverte de ces traces insignes du passé du sanctuaire.

Des constructeurs font une découverte effrayante sous la cathédrale Notre-Dame de Paris après un incendie

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page