Divers

Des milliers de filles nigérianes en grand danger en Italie

L’Organisation internationale pour les migrations (OIM) a déclaré vendredi dernier, que des milliers de filles migrantes originaires du Nigeria, vivant en Italie, sont en grand danger et sont surtout forcées à se prostituer en Europe.

Elles sont arrivées par la mer en Italie, au cours des trois dernières années, passant de 1 454 en 2014 à 11 000 migrantes en 2016. Parmi ces nombreuses filles nigérianes, il a été enregistré des mineures, souvent naïves quand leurs sorts sont surtout entre des mains des trafiquants.

Publicité

Le porte-parole de l’organisation, Flavio Di Giacomo, a déclaré lors d’une conférence de presse à Genève que environ 4 000 filles nigérianes étaient arrivées jusqu’en 2017.

Des milliers de filles nigérianes en grand danger en Italie

 

L’agence des Nations Unies a déclaré que sur la base des données recueillies sur les sites d’atterrissage, on estimait que 80% des filles étaient des «victimes potentielles» du trafic d’êtres humains.

Selon Giacomo, les filles reçoivent l’information selon laquelle le voyage est gratuit.

«Ces filles, de plus en plus jeunes chaque année, sont amenées en Italie et en Europe à des fins d’exploitation s3xuelle.
“Elles sont prises par les trafiquants et sont forcées à se prostituer dans les rues d’Italie.
“Et parfois, autant que nous le savons, ces filles sont également envoyées dans d’autres pays européens comme l’Espagne, l’Allemagne, la France et l’Autriche.
“Beaucoup de filles nigérianes sont issues de familles pauvres d’Edo, manipulées psychologiquement lors d’un rituel vaudou avant de partir”, a déclaré Di Giacomo.

Des milliers de filles nigérianes en grand danger en Italie

Selon lui, elles sont accompagnés par une dame – liée aux trafiquants lors du long périple menant au Niger et en Libye.

“Le nombre croissant de mineures qui arrivent n’ont vraiment aucune idée même de ce qu’est la prostitution, c’est quoi le s3xe.
“Mais, beaucoup d’entre elles comprennent plus tard le véritable but de ce voyage car, souvent,  elles sont forcées à se prostituer au Niger, surtout en Libye, dans les maisons de débarquement.
“Alors elles comprennent qu’elles ne vont pas travailler comme coiffeuses.
“Les responsables de l’OIM tentent d’intercepter les filles nigérianes aux points d’atterrissage et de les informer du cercle de prostitution et de leur droit à la protection“, a déclaré Di Giacomo.

Il a déclaré que l’agence qui avait aidé celles qui ont décidé de fuir les réseaux; a signalé les cas de 425 filles en 2016 à la police.

Tags

Felicia Essan

Salut !! Je suis Felicia Essan. Retrouvez mes articles sur les actualités Showbiz, potins africains et d'ailleurs, les faits divers, confidences, les astuces beauté. Je suis une amoureuse de la lecture, de tout ce qui touche à la féminité. Je suis également grande passionnée de multimédia. feliciaessan@afrikmag.com

Articles similaires

Un commentaire

  1. Je crois que c’est dir déjà, la raison de ses mouvements vers l’Europe est la recherche d’une vie meilleure. Alors j’invite donc les grande puissances et l’organisation internationale à revoir leur politique d’investissement de la lutte contre la pauvreté dans toute ses formes dans les pays pauvres surtout en Afrique si non on sessera jamais d’en parler de ses problèmes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer