Coronavirus

Deux Tunisiens arrêtés pour avoir tenté de contaminer des policiers au covid-19

En Tunisie, deux hommes ont été mis aux arrêts dans le cadre d’une enquête sur un « projet terroriste » visant à contaminer volontairement des agents des forces de sécurité avec le nouveau coronavirus, en leur toussant dessus, a indiqué jeudi le ministère de l’Intérieur.

C’est à Kebili, dans le sud tunisien que les deux hommes ont été arrêtés lundi, selon une déclaration du porte-parole de la Garde nationale, Houssem Eddine Jebabli.

5

Le premier serait un membre présumé d’un réseau jihadiste, soupçonné d’avoir usé de son « autorité morale » sur des partisans présentant les symptômes de la maladie de Covid-19, a écrit le ministère dans un communiqué.

Le second suspect, qui était sous surveillance policière au moment de son arrestation et devait se présenter régulièrement dans les locaux des forces de sécurité, a indiqué à la police avoir reçu comme consigne de tousser délibérément lors d’une de ses visites afin de contaminer les agents, selon le texte.

Le suspect n’aurait pourtant pas pu entrer dans les locaux ni approcher des agents en raison des mesures de précaution prises face à la pandémie, selon les autorités.

Des tests sont par ailleurs en cours pour voir s’il est porteur du virus, a indiqué le ministère.

Le parquet antiterroriste l’a placé en quarantaine obligatoire sous surveillance policière, jusqu’au résultat des tests, a ajouté le ministère, sans indiquer l’endroit de son isolement.

Des centaines de cas de nouveau coronavirus, dont 25 décès, ont été officiellement déclarés en Tunisie, où un confinement général est en vigueur jusqu’au 19 avril au moins.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page