Sport

Emmanuel Adebayor et Samuel Eto’o frappent fort…

Le Togolais Emmanuel Adebayor (Istanbul BB) et le Camerounais Samuel Eto’o (Antalyaspor) font partie des footballeurs africains qui continuent de rehausser l’image du continent à travers le football. Ces deux attaquants ont réussi à marquer des buts importants pour leurs équipes respectives le weekend dernier.

Publicité

Alors que Samuel Eto’o a réussi à faire échapper son équipe Antalyaspor d’une défaite en égalisant pour ramener le score à (1-1), l’attaquant togolais a réussi à marquer un somptueux but. Emmanuel Adebayor a en effet propulsé le ballon sous la barre transversale avec un coup de boule, avant de fêter sa réalisation en imitant un… kangourou. Mais quelques minutes avant ce but, le Ghanéen Joseph Attamah, avait ouvert le score de la tête pour Istanbul BB, dès la 2e minute. Le Marocain Nabil Dirar a réussi à réduire le score pour Fenerbahçe en exploitant un ballon mal dégagé.

Il faut dire pour ce week-end dans le championnat turc, Emmanuel Adebayor et Samuel Eto’o ont fait très bonne impression sur les aires de jeu, et permis à leurs clubs de réaliser de bons résultats. Samuel Eto’o offre le match nul à Antalyaspor, quand Emmanuel Adebayor marque le but victorieux de son équipe.

Deux autres africains pas très connus ont aussi fait sensation. Le Congolais Dzon Delarge a mis le deuxième des trois buts de Bursaspor contre Akhisar : l’attaquant a effacé le portier adverse d’un dribble avant de glisser le ballon au fond des filets. Le Nigérian Ogenyi Onazi a parachevé le succès 3-1 de Trabzonspor face à Gençlerbirliği.

Tags

Oscar Mbena

Bonjour, je suis Oscar MBENA. Je vous invite à lire mes articles sur l'actualité politique, les faits de société, le sport, la santé et la culture.   oscarborel@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer