Monde

Etats-Unis/ Corée du Nord: La « guerre » se poursuit entre Donald Trump et Kim Jong-un

L’imprévisibilité de Donald Trump et Kim Jong-un peut-elle conduire à une guerre? Pour certains analystes politiques, cette hypothèse n’est pas exclue. Il est possible que les deux hommes forts se laissent aller et engagent une nouvelle guerre mondiale. Pour le moment, les Etats-Unis et la Corée du Nord se sont contentés d’une guerre des mots. En effet, pour un deuxième avertissement consécutif, la Corée du Nord a menacé de frapper les Etats-Unis avec un missile balistique sur les environs de l’île de Guam.

Cette déclaration des autorités Nord Coréennes a été faite en réponse à celle de Donald Trump il y a quelques jours. L’on se souvient que mardi dernier, Donald Trump avait haussé le ton suite à la menace de la Corée du Nord de bombarder les Etats-Unis. « La Corée du Nord fera face à une puissance de feu et de fureur telle que le monde n’en n’a jamais vu si elle renouvelle ses menaces contre les Etats-Unis » a déclaré Donald Trump.

Une déclaration qui a poussé le numéro Un Nord Coréen à faire une nouvelle déclaration de menace. Pyongyang a une fois de plus menacé de frapper les Etats-Unis des missiles balistiques sur les environs de l’île de Guam, un territoire non incorporé des Etats-Unis qui abrite une base navale et une base aérienne américaines.

« Quatre missiles seront tirés simultanément et survoleront les préfectures japonaises de Shimane, Hiroshima et Koichi », a annoncé le général Rak-Gyom. Il a précisé que les engins voleront « 17 minutes et 45 secondes sur une distance de 3356,7 km » pour enfin s’écraser en mer à 30 ou 40 km de Guam, c’est-à-dire à l’extérieur des eaux territoriales américaines.

Face à cette nouvelle menace, ce jeudi matin 10 août à Séoul, les chefs d’état-major interarmées (JCS) de la Corée du Sud ont averti Pyongyang qu’il paierait le prix fort en cas d’attaque contre le Sud ou l’allié américain. Un message d’avertissement inhabituel de l’armée sud-coréenne suite à de simples menaces verbales de Pyongyang. Signe que les tensions semblent atteindre un nouveau sommet sur la péninsule coréenne.

Le secrétaire américain à la Défense,James Mattis  a mis en garde Kim contre toute décision qui « conduirait à la fin de son régime et à la destruction de son peuple ».

Il répondait au commandant des forces stratégiques de l’Armée populaire de Corée (APC), qui a déclaré que son pays examinait minutieusement la possibilité de tirer simultanément quatre missiles balistiques de portée intermédiaire.

Oscar Mbena

Bonjour, je suis Oscar MBENA. Je vous invite à lire mes articles sur l'actualité politique, les faits de société, le sport, la santé et la culture.   oscarborel@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page