Monde

Etats-Unis : incroyable, une première greffe de p*nis réalisée avec succès

C’est un communiqué publié par le Massachusetts General Hospital de Boston aux Etats-Unis d’Amérique, qui révèle cette information qui est une première dans ce pays. Après une greffe de pénis qui avait échoué en Chine en 2006, puis une réussie en Afrique du Sud en 2014, c’est un Américain de 64 ans qui vient de subir cette opération particulièrement sensible.

Publicité

La greffe en question a été faite sur Thomas Manning, parce qu’il avait perdu une grande partie de ses parties génitales à cause d’une forme rare de cancer. Le p*nis transplanté provient d’un donneur décédé dont le groupe sanguin et la couleur de la peau sont compatibles.

L’intervention a duré plus de quinze heures, et selon le communiqué « le patient, continue à bien se remettre avec une circulation normale du sang dans l’organe du donneur et aucun signe de saignement, de rejet du pénis implanté ou d’infection. Bien qu’il soit encore dans les tous premiers stades du processus de guérison », ses médecins se sont déclarés prudemment optimistes. « Il pourrait retrouver la fonction de son pénis perdu en 2012 après avoir été diagnostiqué d’un cancer qui a nécessité une amputation partielle de l’organe ».

Il faut rappeler que ces chirurgiens et médecins qui ont eu à réaliser cette greffe se sont entraînés pendant plus de trois ans notamment sur des cadavres. Leur objectif était de peaufiner la technique de manière à pouvoir l’appliquer avec succès sur un plus grand nombre de personnes dont notamment des soldats blessés au combat.

Amadou Bailo Diallo

Je suis Amadou Bailo Diallo, Rédacteur en chef chez AfrikMag. Très friand de lecture, de rédaction et de découverte. Mes domaines de prédilection en matière de rédaction sont la politique, le sport et les faits de société. Je représente AfrikMag en Guinée aDiallo@afrikmag.com

Articles similaires

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page