USA

États-Unis : l’église de Satan incendiée, ses membres promettent un sortilège aux coupables

Les membres de l’Église de Satan sont en colère suite à la destruction d’une « maison d’Halloween » historique au nord de New York qui, selon les autorités, a été incendiée par un pyromane non identifié.

La maison, construite en 1900, servait de centre de style familial Addams pour les adeptes locaux de la religion, rapporte Poughkeepsie Journal.

Publicité

Les images de la caméra de surveillance montrent un homme qui se dirige vers la maison après 5 heures du matin jeudi avec deux bidons d’essence. Il verse le liquide à l’entrée avant de le mettre en flammes. Deux personnes se sont échappées de la maison indemnes, selon les autorités.

Peter H Gilmore, grand prêtre de l’Église de Satan, a rendu hommage dans un « requiem » à la maison et à son ancien propriétaire, Joe « Netherworld » Mendillo, membre de l’Église et « côté obscur » Martha Stewart, décédé l’année dernière.

« L’héritage de Joe continuera à vivre, même si la maison extraordinaire qu’il a si soigneusement construite a été détruite par un individu profondément perturbé et animé de haine », a déclaré M. Gilmore.

« Il y a une poésie mélancolique dans la pensée que les cendres de Magister Netherworld lui-même, gardées dans son palais hanté, se sont maintenant mélangées à celles de cette structure couveuse dont il a fait un reflet de son essence, les fusionnant pour toujours, et infusant cette intrigue impie pour l’éternité ».

Un autre membre de l’église a comparé l’incendie criminel à une attaque terroriste.

Publicité 2

« Tout le monde est en état de choc et tout le monde dans le quartier est inquiet. Celui qui a fait ça va être maudit par nous tous. Maintenant, il va y avoir un enfer à payer. »

La maison de South Clinton Street était décorée de sculptures de diables. Il y avait un corbillard dans son allée, et un panneau au-dessus du garage qui se lisait comme suit : « Garage du diable ». La maison servait de lieu de rassemblement pour célébrer Halloween et mettait en valeur les croyances de son ancien propriétaire de longue date.

Crédit photo : nypost

Gaelle Kamdem

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport. paulegaelle@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page