Divers

Etats-Unis : Moquée pour sa coupe de cheveux, une fille de 10 ans réagit

Les styles des temps anciens ont refait surface dans nos sociétés. Une fille de 10 ans a été victime de moqueries de la part de ses camarades de classe. Face à cette situation la fillette ne s’est pas laissée intimidée.

Aujourd’hui en terme de cheveux, c’est le style afro qui prend le dessus,  jeunes filles et dames, toutes se livrent à une bataille de ‘’Nappy’’.

Publicité

Promise Sawyers est une jeune Américaine de 10 ans, résidant à Nashville, dans le Tennesse. Elle est entrée au mois d’août dans sa nouvelle école.

Au début elle portait des tresses, après une semaine Sawyers a décidé d’y aller en coupe afro. Loin de s’imaginer… la fillette a reçu des moqueries.

Alors que les gens appréciaient son style de coiffure dans son ancienne école, c’était tout le contraire dans son nouvel établissement.

Au lieu de se laisser abattre par cet obstacle, après avoir raconté sa mésaventure à sa mère, la petite fille a pris les choses en main.

Dans la vidéo, qu’elle a publiée sur Facebook à la fin du mois d’août, Promise raconte en montrant ses cheveux : « Hier, je suis allée à l’école avec une coupe afro, comme celle-ci. Et beaucoup de gens ont dit des choses méchantes à ce sujet et je n’étais pas très bien. Quand je suis rentrée, je l’ai raconté à ma maman, qui m’a dit : “Promise, n’oublie pas qui tu es et d’où tu viens ».

« Aujourd’hui, je vais retourner à l’école, plus grande et meilleure. Ne laissez personne vous rendre malheureux. Ne leur donnez pas autant de pouvoir », termine Promise Sawyers. Un message percutant et inspirant, qui est devenu viral sur le réseau social.

Tags

Emeraude Assah

Je suis Emeraude ASSAH, journaliste professionnelle en exercice sur le territoire ivoirien. Merci de suivre mes actualités en politique, société etc... J'adore cuisiner et voyager! emeraudeassah@Afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer