AfriqueSociété

Afrique du Sud: une étudiante accuse le fils de Grace Mugabe de l’avoir engrossée

Une étudiante sud-africaine, âgée de 22 ans, accuse le fils de Grace Mugabe, Russell Goreraza, de l’avoir engrossée, rapporte le journal The Herald.

Selon le même journal, Goreraza, le fils de Grace, né de son premier mariage avec Stanley Goreraza, serait tombé amoureux de Dineo Gwendoline Kekana, en 2016.

Kekana est tombée enceinte en juillet et quand elle a annoncé la nouvelle à Goreraza, il a commencé à « jouer à cache-cache » et a cessé de répondre à ses appels.

Publicité

« On m’appelle Dineo Kekana, je suis une étudiante sud-africaine. Je suis enceinte de Russell Goreraza, nous avons commencé à nous voir en décembre 2016. Je suis tombée enceinte en juillet de cette année », a déclaré Kekana au journal Herald.

Elle affirme qu’à un moment donné, Goreraza lui avait conseillé d’interrompre la grossesse « parce qu’il ne pouvait être tenu responsable en tant qu’étranger ».

Selon New Zimbabwe.com cette dernière était « désemparée » car Goreraza ne voulait pas l’entendre et se vantait d’être « intouchable » parce qu’il « ne vit pas en Afrique du Sud, n’est pas un citoyen et pourrait ne jamais revenir en Afrique du Sud ».

Les rapports indiquent que Goreraza était déjà impliqué dans une affaire de divorce devant la Haute Cour zimbabwéenne avec Gladys Goreraza qu’il a épousée il y a sept ans

Goreraza prétendait que lui et Gladys avaient des différences irréconciliables et étaient incompatibles au point où ils n’avaient pas vécu comme mari et femme au cours des deux dernières années.

 

Tags

Gaelle Kamdem

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport. paulegaelle@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer