Justice

Asile: Jean-Pierre Bemba s’envole pour la Belgique

Le droit d’Asile vient d’être accordé par la Belgique à Jean-Pierre Bemba. A présent, il n’est concerné que dans une affaire de subornation de témoins jugée par la Cour pénale International (CPI).

La chambre d’appel de la Cour pénale Internationale (CPI) a annulé récemment la peine de 18 ans de prison de l’ancien Vice-président congolais, Jean-Pierre Bemba. S’il vient de recevoir le droit d’asile par la Belgique, il est toujours concerné dans une affaire de subornation de témoins. Néanmoins, la CPI lui a accordé une liberté provisoire.

Publicité

Jean-Pierre Bemba a immédiatement émis le désir de rejoindre sa famille en Belgique. Ce que Bruxelles n’a pas refusé. Sa requête à été acceptée, comme l’a annoncé Didier Reynders, le chef de la diplomatie belge : « Les autorités belges ont répondu favorablement à la demande de la Cour de permettre le séjour de Monsieur Bemba en Belgique, où réside sa famille, suite à sa mise en liberté provisoire ».

Ses familles biologique et politique l’attendent impatiemment. Son épouse et ses enfants l’attendent à Rhode-Saint-Genèse, à 15 km au sud de Bruxelles, là même où il avait été arrêté le 24 mai 2008 à la demande de la CPI.

L’annulation de la peine de celui qui était condamné pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité ne semble pas plaire à tout le monde. En Centrafrique où des crimes ont été commis par le Mouvement de Libération du Congo (MLC) dont il est le leader, cette décision est un coup de massue.

Publicité 2

Cette décision n’est pas aussi du goût de la procureur de la CPI, Fatou Bensouda. « La majorité des juges de la Chambre d’appel s’est écartée du modèle traditionnellement suivi en appel quant à l’examen des erreurs de fait, lequel avait été constamment appliqué non seulement par la Chambre d’appel de la CPI depuis ses débuts », a-t-elle indiqué.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page