Triste : une grave erreur d’un docteur empêche une femme d’aller à la selle

0

C’est une histoire triste de M. Isaac et de son épouse, Victoria, qui résident tous à Abuja, la capitale nigériane.

Après avoir passé cinq années sans pouvoir avoir d’enfants, le couple commence à faire des recherches afin d’avoir des enfants mais plutôt qu’une solution à leur problème, ils se sont retrouvés dans une situation pitoyable causée par un chirurgien.

Publicité

Dame Veronica Isaac, âgée de 29 ans, s’est rendue à la clinique NIQUAD, à Orozo, dans la municipalité d’Abuja, avec ses trompes de Fallope intactes, et a tout perdu après avoir été traité par un chirurgien.

« Nous sommes mariés depuis 2012, mais nous n’avons pas pu avoir d’enfant », a déclaré le mari désemparé à Daily Sun.

Conduit par son avocat, Hameed Jimoh, M. Isaac, a relaté la dure histoire vécue par sa femme dans un affidavit de 73 paragraphes qu’il a déposés au Tribunal FCT d’Abuja, conformément aux exigences du Conseil Médical et Dentaire de Nigeria (MDCN).

Il a raconté comment un directeur médical d’un hôpital privé, Dr Empson Nwarigon, qu’ils ont abordé pour trouver une solution à la question de la non-conception, a mis la vie de sa femme dans des conditions de santé insupportables.

Le Docteur a effectué une intervention chirurgicale sur ma femme et, par la suite, a coupé par négligence l’organe de l’intestin grêle de ma femme et l’a attaché avec des cordes ou des fils à plusieurs endroits et depuis, elle ne peut plus déféquer. »

Il a ensuite raconté comment l’opération a été effectuée sur sa femme le 7 août 2017, après avoir payé la somme de 45 000 Nairas.

Cependant, le mari a déploré qu’après l’opération, «ma femme ne pouvait pas déféquer, même lorsqu’elle était admise à la clinique et après sa libération, deux jours après l’opération».

Il a expliqué comment le Dr Nwarigon lui avait demandé d’amener sa femme à la clinique après s’être plaint de la détérioration de son état de santé.

Publicité

Le mari troublé a exprimé sa déception quant à la conduite du CMD de la clinique NIQUAD «pour le préjudice qu’il a causé à ma femme et les douleurs, le fardeau financier et les peines qu’il a causés à ma femme et à toute la famille.
« La chose la plus surprenante est que le CMD ne m’a jamais dit ni à ma femme qu’il avait, par erreur ou par négligence, coupé l’organe de l’intestin grêle de ma femme et l’avait ligaturé avec des fils pendant la chirurgie. Il m’a seulement donné une lettre de référence à un autre hôpital ».

Abuja Metro a fait plusieurs visites à la clinique NIQUAD pour discuter avec le directeur médical en chef, le Dr Nwarigon sur la question.

Il serait injoignable durant ces deux dernières semaines. La fin de la procédure dépend du résultat de l’enquête menée par le Conseil dentaire et médical du Nigeria.

Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

Laissez une réponse

---