Afrique

France : Ces chirurgiens qui envoient des textos pendant l’opération !

Une enquête a été publiée sur Le site d’information médicale Medscape vendredi faisant suit à  l’utilisation des smartphones pendant les opérations de chirurgie. Parfois utiles à la santé des patients ils sont aussi à l’origine d’abus de la part du personnel médical.

 

Publicité

Le smartphone peut rendre dépendant et le personnel médical des hôpitaux n’est pas épargné par ce fléo.Des incidents se multiplient dans les salles d’opération en raison de l’utilisation excessive des téléphones connectés, ceci a été révélé vendredi 31 juillet suite à Une enquête du site d’information médicale Medscape France.

 

Ce phénomène a déjà fait plusieurs victimes aux Etats-Unis, et le gouvernement  s’inquiètent particulièrement. A titre d’illustration, Le site Medscape rapporte  l’accident tragique survenu en 2011 au Texas lorsqu’une femme est décédée parce que l’anesthésiste chargée de la surveiller ne s’est pas aperçu que la saturation sanguine en oxygène de la patiente chutait “pendant 15 à 20 minutes”. “Poursuivi en justice par la famille, le chirurgien a affirmé que l’anesthésiste était occupé à envoyer e-mails et texto ou à jouer depuis son téléphone ou sa tablette”.

 

A la suite d’une opération Un autre patient est resté paralysé à la suite d’une opération. Il a pu prouver au tribunal que le neurochirurgien qui l’avait opéré avait passé au moins dix appels téléphoniques pendant l’intervention.

Pire : une Jordanienne s’est étonnée de ressentir d’étranges vibrations émanant de son ventre quelques jours après la césarienne qu’elle avait subie. Une radiographie a permis de révéler la présence d’un téléphone portable  “perdu” par le chirurgien dans l’abdomen de la jeune femme. Outre le manque d’attention du chirurgien, l’incident souligne le risque bactérien que font encourir aux patients ces utilisations “déplacées”. Pensez-vous qu’il est judicieux de supprimer les téléphones portables et les smartphones dans les formations hospitalières ?

Tags

Articles similaires

Un commentaire

  1. Je suis infirmier à l’ Hôpital provincial du kasaï central en RDC( Kananga) Je dirais ce sont des pratiques qui se sont partout ailleurs auprés des prosanté mais je demanderais une surveillance assidue chez les chefs de service qu’ au moment de poser l’acte tout le monde s’écarte de son portable et aussi envisager certaines sanctions. Et Non de supprimer les télephones portables dans les formations sanitaires et savoir aussi chaque chose a ses avantages et ses désavantages.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer