Europe

France: Deux personnes mortes à Marseille dans une attaque au couteau

Un homme criant «Allahu Akbar» a poignardé deux jeunes filles à mort avec un couteau de boucher avant d’être abattu par des soldats à Marseille, en France.

Les victimes, âgées de 17 et 20 ans, ont subi des blessures horribles lors de l’attaque «frénétique», l’une coupée dans la gorge et l’autre poignardée dans la poitrine et l’estomac.

Publicité
Publicité

Les témoins ont déclaré comment un homme «habillé en noir» s’était lancé sur les deux femmes, qui ont crié pour leur vie alors que d’autres se mettaient en sécurité.
L’assaillant a été abattu par des soldats qui patrouillaient à l’intérieur de la gare de Saint Charles dans le cadre de l’état d’urgence actuel en France, rapporte Dailymail.

Le suspect présumé âgé entre 25 et 30 ans, était connu des autorités pour des crimes alors que l’analyse de ses empreintes digitales avait plusieurs alias.

Les responsables antiterroristes ont déclaré qu’ils enquêtaient sur des «liens vers une organisation terroriste» et la «tentative de meurtre d’un fonctionnaire» dont l’identité est actuellement inconnue.
Des photos de la scène ont montré une femme allongée sur le sol et une police armée sur l’attaquant. Un drap blanc a ensuite été placée sur son corps.

L’organisation Etat islamique (EI) a revendiqué l’attaque, dans un communiqué diffusé par son agence de propagande Aamaq et relayé par le centre américain de surveillance des sites djihadistes, « L’auteur (…) provient des soldats de l’EI », assure une « source de sécurité » citée par l’organe de propagande.

Felicia Essan

Salut !! Je suis Felicia Essan. Retrouvez mes articles sur les actualités Showbiz, potins africains et d'ailleurs, les faits divers, confidences, les astuces beauté. Je suis une amoureuse de la lecture, de tout ce qui touche à la féminité. Je suis également grande passionnée de multimédia. feliciaessan@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page