DiversEurope

France : Kevin âgé de 5 ans sauve la vie de son père

Alors que son père venait de faire un malaise cardiaque, le 6 janvier, Kevin âgé seulement de cinq ans a enfourché son vélo, en pleine nuit pour chercher du secours. Il était 22 h 30 à Saint-Pierre-la-Cour en Mayenne, lorsqu’un automobiliste aperçoit sur une route de campagne « un petit garçon en pyjama et en tongs, sur son vélo ».

L’automobiliste Jean-François Pinot arrête sa voiture « sur cette route très dangereuse » et intercepte le petit Kévin-Djéné « trempé par la pluie et frigorifié », raconte le conducteur qui prévient immédiatement la gendarmerie.
Le petit déclare que son père, âgé de 58 ans, s’est effondré à leur domicile, à quelques centaines de mètres de là, et où se trouve également sa petite sœur de deux ans.

Publicité

Plein de courage, Kévin-Djéné a voulu rejoindre sa mère pour la prévenir. Elle travaille de nuit dans une entreprise de Vitré à 16 kilomètres. « Les paroles de l’enfant étaient confuses, c’est normal à son âge. On n’arrivait pas à déterminer exactement le lieu de son habitation, ni où était sa maman », explique Jean-François Pinot.

Mais en recoupant différentes informations, les gendarmes retrouvent en moins d’une demi-heure, le domicile familial. Là-bas, l’homme est allongé et inconscient. Il a fait un malaise cardiaque. Immédiatement il est transporté au centre hospitalier. La mère de famille, Djénéba Godin, est, elle aussi, enfin prévenue et rentre chez elle.

« Jean-François a sauvé la vie de mon mari, qui est sorti le 7 janvier de l’hôpital, mais aussi celle de mon fils », dit-elle. Les deux familles se sont parlé au téléphone au retour du mari de Djénéba. Le conducteur se dit « ému ». Pour lui, « Kévin-Djéné est un garçon intelligent » et il aimerait le « revoir ». La mère du petit garçon tient, elle aussi, à rencontrer « le sauveur de sa famille ».

Publicité 2

Source:francetv.fr

Tags

Oscar Mbena

Bonjour, je suis Oscar MBENA. Je vous invite à lire mes articles sur l'actualité politique, les faits de société, le sport, la santé et la culture.   oscarborel@afrikmag.com

Articles similaires

4 commentaires

  1. Je suis fiert,dire que de nos jours il n’y a plus d’homme courageux heureusement que la génération future nous fera honneur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer