France

France : La justice condamne l’auteur de la gifle sur Macron, sa sanction révélée

Alors qu’il avait effectué le déplacement du côté de Drôme dans le cadre de la suite de son « Tour de France des régions », le président Emmanuel Macron a été giflé par un homme mardi dernier. Ce jeudi 10 juin, l’auteur de la gifle a été Jugé en comparution immédiate et condamné à quatre mois de prison ferme et quatorze avec sursis, avec mandat de dépôt immédiat.

Après avoir été déclaré coupable des faits qui lui sont reprochés , il a été directement incarcéré. Sa peine d’emprisonnement est assortie d’un sursis probatoire de deux ans. Pendant ces deux années, il aura l’obligation de recevoir des soins psychologiques et de travailler ou de suivre une formation. Damien T ne devra commettre aucune nouvelle infraction.

Publicité

Agé de 28 ans, Damien T. était jusqu’ici inconnu des services de police et de justice. Par ailleurs il lui a été interdit de détenir une arme pendant cinq ans et d’exercer une fonction publique et privé de ses droits civils, civiques et de famille pendant trois ans.

Qualifié de geste «parfaitement inadmissible» et l’acte considéré comme « une violence délibérée», Alex Perrin le procureur de la République de Valence avait réclamé 18 mois de prison ferme contre le jeune homme, ainsi qu’une interdiction définitive d’exercer une fonction publique, une interdiction du droit de vote pour cinq ans, une interdiction de détention d’armes pour la même durée et un mandat de dépôt.

Reconnaissant avoir eu une réaction «impulsive», il dit avoir été «rempli de dégoût» lorsqu’il a vu Emmanuel Macron s’approcher de la foule où il se situait, qualifiant son visage de «souriant et menteur».

«Macron représente la déchéance de notre pays», a-t-il lancé, expliquant s’être senti «investi par exemple par les Gilets jaunes et par le peuple français en général».

Interrogé sur ses convictions politiques, le prévenu a refusé de se classer à droite, préférant se dire «patriote». Damien T. a confié qu’il envisageait depuis le week-end dernier de «faire quelque chose de marquant» à l’occasion de la venue d’Emmanuel Macron à Tain l’Hermitage, mais pas une gifle. Plutôt «lui lancer un oeuf ou une tarte à la crème». 

Publicité 2

Crédit photo : facebook

Oscar Mbena

Bonjour, je suis Oscar MBENA. Je vous invite à lire mes articles sur l'actualité politique, les faits de société, le sport, la santé et la culture.   oscarborel@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page