Sénégal

Sénégal: fuite des épreuves du Baccalauréat sur les réseaux sociaux…Les autorités prennent des décisions!

Suite à une fraude qui s’est répandue à la veille de la composition des épreuves de Français, d’Histoire et de Géographie du Baccalauréat sénégalais, les autorités ont décidé de la reprise de ces épreuves le 10 juillet prochain.

Le mardi 4 juillet, le pot-aux-roses a été découvert à partir de l’école Immaculée-Conception de Dakar où un candidat au Baccalauréat a été surpris par un surveillant. Cet élève de terminal était connecté sur con compte WhatsApp à partir duquel, il avait reçu les corrigés des épreuves d’Histoire et de géographie. Surpris en flagrant délit de tricherie, il a été arrêté et conduit au poste de police.

Publicité

Pensant en avoir fini, très vite, les professeurs vont se rendre compte de l’ampleur de la fraude qui concernait l’épreuve de Français dont le corrigé a été répandu sur les réseaux sociaux, surtout sur WhatsApp.

Consternés, les autorités de l’Office du Bac, en charge de l’organisation des examens ont finalement décidé d’arrêter les épreuves. Le mercredi 5 juillet, lors d’un point de presse, Babou Diakham, le directeur de l’Office du bac a reconnu les fraudes et annoncé la reprise des épreuves concernées le 10 juillet.

Le 7 juin, pendant les épreuves anticipées de philosophie, des professeurs avaient alerté sur d’éventuels fraudes. Des soupçons que le ministre sénégalais de l’enseignement supérieur et de la recherche avaient balayés du revers de la main. Il est même allé jusqu’à porter plainte contre l’un de ses enseignants pour divulgation de fausses informations.

Tags

Jaures Nguessan

Bonjour, je suis Jaurès Nguessan. J'aime les voyages et les découvertes. Vous pouvez retrouver mes articles dans les rubriques d'actualités politiques, sportives, culturelles également dans les faits de sociétés. abraham.nguessan@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer