Gabon

Gabon: L’état de santé du président Ali Bongo crée la panique à Libreville

Cela fait déjà trois semaines que les populations du Gabon sont sans nouvelle de leur président Ali Bongo. Depuis que le chef de l’Etat Gabonais a été frappé par un accident vasculaire cérébral le 24 Octobre 2018, son état de santé est de plus en plus préoccupant.

Même s’il avait été mis sous soins intensifs du côté du Maroc pendant plusieurs mois, il reste que son état de santé demeure inquiétant. A peine une dizaine de jours passés au Gabon, Ali Bongo visiblement affaibli et toujours mal en point aurait été transféré cette fois-ci du côté de Londres pour être soigné une nouvelle fois.

Publicité

Mais des informations indiquent que le président Ali Bongo est plutôt du côté à Amsterdam aux Pays-Bas. Depuis lors, aucune information sur l’état de santé du président gabonais. Ce qui a provoqué un vent de panique principalement du côté de Libreville.

Pour des opposants au régime Bongo comme Jean Ping, la vacance du pouvoir doit déjà être constatée. Dans la même perspective, les ambitions présidentielles sont prêtées à certains proches collaborateurs du président Ali Bongo. C’est le cas par exemple du directeur de Cabinet d’Ali Bongo Brice Laccruche Alihanga présenté comme étant très engagé auprès des populations gabonaises.

Brice Laccruche Alihanga est par ailleurs accusé de lorgner le fauteuil du président Ali Bongo. Même si on peut y mettre quelques réserves, il est clair que le Directeur de Cabinet d’Ali Bongo dérange. Et sa présence active sur la scène politique suscite quelques interrogations.

 

Crédit photo: Afrikmag

Tags

Oscar Mbena

Bonjour, je suis Oscar MBENA. Je vous invite à lire mes articles sur l'actualité politique, les faits de société, le sport, la santé et la culture.   oscarborel@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer