Afrique du Sud: un garçon de 6 ans retrouvé pendu. Explication

0

Selon les médias locaux sud-africains, un élève âgé seulement de 6 ans se serait suicidé, mardi, dans une école en Afrique du Sud.

Le garçonnet du nom de Mohau Mamaregane, un élève de première année à l’école primaire Dorothy Langa, a été retrouvé suspendu à un nœud (Photo) sur un sac de recyclage.

Afrique du Sud: un garçon de 6 ans retrouvé pendu. Explication

Publicité

Il est rapporté qu’il était allé utilisé les toilettes, mais ne constatant pas son retour en classe, un camarade de classe a été envoyé pour le chercher.

L’élève envoyé pour le chercher a déclaré qu’il avait trouvé son ami, la tête suspendu à un nœud d’un sac de recyclage. Il a été précipité dans une clinique locale, où les encadreurs ont reçu la confirmation de sa mort.

La mère du garçon, Rosina Mamaregane, a déclaré au site Sowetan que son fils “avait des bleus sur son cou qui indiquait qu’une corde avait été utilisée pour l’étrangler”.

Elle a ajouté qu’il avait une joue enflée et des bulles sortaient de sa bouche. Il a également vomi, a t-elle dit.

“Je veux des réponses sur ce qui a causé la mort de mon fils”, a déclaré la mère de 34 ans.

Avec des yeux larmoyants, la mère désemparée a déclaré qu’elle avait reçu un appel du directeur de l’école, l’invitant à la clinique locale où il avait emmené son fils.

“Il y a une trousse de premiers secours à chaque école. Pourquoi ne l’ont-ils pas utilisé lors de l’appel des ambulanciers paramédicaux?” a-t-elle demandé.
Le directeur m’a dit d’accepter ce que les infirmières m’ont dit. Je sens qu’il y a anguille sous roche.”

En tant que famille, nous croyons qu’il a été étranglé et étouffé à l’intérieur d’un bac de recyclage dans les locaux de l’école, comme en témoignent les empreintes de pas que nous avons trouvées à côté de l’endroit où son corps a été trouvé”, a déclaré Mamaregane.

La mère a expliqué que quand elle est allée chercher le rapport post-mortem, on lui aurait dit qu’il ne serait remis qu’à la police. Sa soeur, Lekwetse Nchabeleng, a déclaré qu’ils étaient encore traumatisés par l’incident.

Publicité


“J’ai élevé le garçon comme le mien. Il est impossible qu’il ait pu se suicider“, a déclaré Nchabeleng.

Le lieutenant-colonel Moatshe Ngoepe a déclaré que les enquêtes avaient commencé et révéleraient la cause du décès.

«Nous conseillons aux membres de la communauté, y compris aux enseignants, de mettre d’abord la sécurité des enfants sur la base du fait que leurs mouvements et leur localisation doivent être surveillés en tout temps pour éviter ce type d’incidents», a déclaré Ngoepe.

Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

Laissez une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

---
0
0
#####: US
X