À la UneAfrique

Ghana: Les durs confidences du couple fouetté en public pour sa s3xtape, l’homme craint de perdre la vue 

L’homme qui a été fouetté avec son amante en public à cause de leur s3x tape divulguée a déclaré qu’il craignait de perdre la vue après l’épreuve.

La dame a également révélé qu’avant de recevoir 20 coups de fouet en public à cause de la fuite, les jeunes hommes qui l’ont récupérée chez elle l’ont battue avant de l’amener au palais principal.

L’ incident de la flagellation au palais de Wa Naa à Wa, la capitale de la région de l’Upper West, le 31 mai 2021, a été capturé sur une vidéo qui est devenue virale, suscitant des réactions mitigées.

Parlant pour la première fois de son calvaire, l’homme a déclaré à TV3 que quelqu’un lui avait donné un coup de pied dans l’œil avant les coups de fouet.

Le reportage de TV3 montre que ses yeux étaient remplis de sang pendant l’interview.

« Depuis que l’incident s’est produit, un de mes frères qui travaille aussi à l’aide sociale est venu ici. Ensuite, ils m’ont emmené à l’hôpital pour un examen général du corps. Ensuite, après la projection, ce n’était que des éclats, des douleurs et des ecchymoses sur mon corps. Mais c’est mon œil qui a été touché. Parce que celui-là, il a été frappé par quelqu’un avec le pied. Donc, quand ça atteint un certain niveau, quand je sors, ça devient flou et les larmes commencent à sortir », a-t- il déclaré à TV3.

Ghana: Les durs confidences du couple fouetté en public pour sa s3xtape, l'homme craint de perdre la vue 

Il a révélé qu’un ophtalmologue lui avait conseillé de passer souvent des examens de la vue, au moins tous les trois jours.

« Quoi qu’il arrive, comme je l’ai dit plus tôt, c’est sous le contrôle de Dieu. Mais si vous voyez que vous pouvez m’aider, vous pouvez participer et aider », a-t-il plaidé.

En outre, un magasin de boissons, « Nuzeesa », qui serait son lieu de travail, est resté fermé depuis l’incident.

La dame a également dit qu’elle s’est rendue à l’hôpital immédiatement après la flagellation.


« J’ai dû aller à l’hôpital avec un ami qui a supporté le coût du traitement qui se situait entre 500 GH¢ et 600 GH¢ ; avec la promesse de le rembourser plus tard », a-t-elle révélé.

Elle a dit que depuis l’incident, elle n’est pas allée travailler parce qu’elle se sentait gênée.

« J’aimerais pouvoir trouver un travail décent et prendre soin de moi parce que je ne peux pas retourner à la station où je travaillais », a-t-elle déclaré.

La police a arrêté trois personnes pour la flagellation. Cependant, 25 autres personnes ont également été interpellées pour trouble à l’ordre public et destruction de biens suite à l’arrestation des trois suspects.

Ghana: Les durs confidences du couple fouetté en public pour sa s3xtape, l'homme craint de perdre la vue 

Amadou Bailo Diallo

Je suis Amadou Bailo Diallo, Rédacteur en chef chez AfrikMag. Très friand de lecture, de rédaction et de découverte. Mes domaines de prédilection en matière de rédaction sont la politique, le sport et les faits de société. Je représente AfrikMag en Guinée aDiallo@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page