AfriqueGhana

Ghana: Les embouteillages à Accra sont causés par les hommes mariés, selon la police

Dans le cadre des mesures prises pour lutter contre la congestion routière dans les villes, le département de la circulation automobile et des transports (MTTD) du Service de police du Ghana a déclaré que les embouteillages à Accra sont causés par des hommes mariés.

Selon le MTTD, une forte accumulation d’embouteillages est le résultat d’hommes mariés qui ne veulent pas rentrer chez eux.

Publicité

S’adressant à DailyViewGh, le responsable de la recherche et de la formation en éducation au MTTD, le surintendant Alexander Obeng a déclaré que des plans détaillés de gestion du trafic avaient été distribués aux quartiers généraux aux fins de mise en œuvre.

“Nous avons des recherches sur le fait que la plupart des hommes mariés restent en poste ou à l’extérieur en raison d’embouteillage intense. La plupart de ces hommes rentrent chez eux tard dans la nuit.”

“Par conséquent, nous allons augmenter notre force et vous verrez beaucoup de policiers patrouiller à la fois à pied et en voiture. La plupart des hommes mariés ont des problèmes parce qu’ils n’arrivent pas à la maison à l’heure habituelle, ce qui crée beaucoup de problèmes avec leur femme.”

“Il y aurait des usagers de la route plus inhabituels exposés à l’environnement routier en plus de celui de routine. Nous nous attendons à une circulation automobile et humaine intense et à une activité économique et commerciale intense dans les centres-villes », a-t-il déclaré.

Accra a du mal à gérer les problèmes de mobilité et les embouteillages croissants sur la quasi-totalité des artères menant au quartier central des affaires.

La population actuelle du Greater Accra, d’environ 2,27 millions d’habitants, devrait presque doubler d’ici 2035, de même que le nombre de véhicules sur les routes.

Felicia Essan

Salut !! Je suis Felicia Essan. Retrouvez mes articles sur les actualités Showbiz, potins africains et d'ailleurs, les faits divers, confidences, les astuces beauté. Je suis une amoureuse de la lecture, de tout ce qui touche à la féminité. Je suis également grande passionnée de multimédia. feliciaessan@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page