GhanaInspiration
A la Une

Ghana : un garçon de 19 ans crée un système pour détecter et diagnostiquer le cancer du sein

Un adolescent ghanéen, formé à la programmation de logiciels, a conçu un modèle d’analyse prédictive utilisant l’intelligence artificielle pour diagnostiquer le cancer du sein.

Mustapha Diyanol Haqq, 19 ans, a été inspiré par les grandes entreprises technologiques qui utilisent l’innovation pour résoudre certains des plus grands problèmes du monde.

Publicité

Le modèle prédictif de Mustapha peut détecter si une tumeur du cancer du sein est maligne (cancéreuse) ou bénigne (non cancéreuse). Il peut également détecter si un cancer malin réapparaîtra au cours d’une certaine période.

Le modèle a été testé « en utilisant des ensembles de données sur le cancer du sein contenant plus de 500 échantillons de cellules tumorales malignes et bénignes disponibles sur le référentiel d’apprentissage machine maintenu par l’Université de Californie, Irvine », selon Tech TV Africa.

Le processus de développement de ce système n’a pas été facile pour le jeune homme. « Nous n’avons pas une bonne connexion Internet là où nous vivons, alors j’ai dû marcher des kilomètres jusqu’à un cyber café où j’ai pu accéder gratuitement à des cours de codage en ligne ».

« L’accès à Internet coûte cher, mais grâce au soutien généreux de mes parents, j’ai acquis suffisamment de compétences en codage pour commencer à trouver des solutions à certains des problèmes qui touchent notre communauté » .

Ses parents ont joué un rôle très important dans son succès parce qu’ils ont dû faire des sacrifices pour lui permettre de payer les frais d’Internet.

« Notre continent ne bénéficie pas de l’infrastructure de téléphonie fixe de nos pairs plus développés, et l’Internet mobile peut être coûteux. Pour que je puisse apprendre le codage dans les cybers café, mes parents ont dû faire des sacrifices. Les entreprises mondiales peuvent jouer un rôle de soutien inestimable en investissant dans la fourniture d’un accès Internet à nos communautés pour nous aider à nous préparer à un avenir numérique », a-t-il ajouté.

Mustapha espère que son invention aidera les femmes à travers l’Afrique. « J’ai utilisé mes connaissances du codage et de l’apprentissage automatique pour développer un modèle de diagnostic du cancer du sein, qui sera mis à la disposition des communautés à travers l’Afrique ».

Publicité 2


L’inventeur autodidacte ne s’intéresse pas seulement au développement de modèles de détection du cancer du sein, mais entend également s’attaquer aux problèmes de la faim et de la sécurité alimentaire en Afrique.

« L’Afrique dépend fortement des petits exploitants agricoles pour satisfaire ses besoins de production alimentaire. Cependant, une grande partie de la production agricole se détériore avant d’arriver sur les marchés des villes. Je travaille actuellement sur un modèle d’apprentissage automatique et d’IA qui peut aider à réduire les pertes après récolte et à assurer que le travail de nos agriculteurs se traduise par une sécurité alimentaire pour nos communautés ».

Mustapha est actuellement instructeur au Ghana Code Club. Avec quelques amis, ils ont établi des clubs de codage dans plusieurs communautés, où ils enseignent aux enfants et aux adultes comment coder. Il croit que son innovation, si elle est modifiée, pourrait être utilisée par les médecins du monde entier pour diagnostiquer le cancer du sein.

Crédit photo : kuulpeeps                            

Tags

Gaelle Kamdem

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport. paulegaelle@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer