DiversSociété

Ghana: un homme séropositif abandonné par une église et l’hôpital

Au Ghana, Abraham, un père de quatre enfants, originaire de Somanya, dans la région orientale, a été abandonné par une église ainsi que par un établissement médical.

Publicité

Selon Nana Akwasi Addo, rédacteur en chef de Pink FM qui a été témoin oculaire de l’incident, il a été appelée avec des informations selon lesquelles un homme sans abri était couché dans la rue pendant des jours sans attention.

On m’a dit que quelqu’un était inconscient à côté d’un bâtiment d’une église. J’ai demandé à avoir quelques minutes pour m’occuper de la situation”, se souvient-il. Akwasi a indiqué que l’homme était venu dans les locaux de l’Église apostolique locale avec l’espoir de prier avec les fidèles, mais qu’il s’était vu refuser l’accès. Il est rapporté qu’Abraham flânait depuis lors et les résidents qui l’ont trouvé ont demandé s’il pouvait retrouver sa famille, mais tous les contacts qu’il a donnés n’ont pas donné de suite favorable.

“Sur les lieux, en attendant l’ambulance qui n’est jamais venue après l’appel, nous avons frappé à la porte du pasteur. À notre grande surprise, ce pasteur nous a dit qu’il n’avait aucune raison de prendre soin d’Abraham même s’il flânait dans les locaux de son église. Enfin, quand il y avait une ambulance, Akwasi et un policier ont emmené le patient au centre de santé de Ngleshie-Amanfro où il est sorti juste après quelques heures alors que son état était critique. J’ai visité le poste de police et on m’a dit que je devais le laisser au centre de santé, là-bas, les infirmières de l’établissement m’ont également ordonné de l’emmener au poste de police. J’ai appelé la ligne d’urgence de la police mais je n’ai pas eu de réponse appropriée”, a martelé le rédacteur en chef.

Felicia Essan

Salut !! Je suis Felicia Essan. Retrouvez mes articles sur les actualités Showbiz, potins africains et d'ailleurs, les faits divers, confidences, les astuces beauté. Je suis une amoureuse de la lecture, de tout ce qui touche à la féminité. Je suis également grande passionnée de multimédia. feliciaessan@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page