Côte d'Ivoire

Côte d’ivoire: Grève des élèves à Bouaké pour réclamer les congés pour la Saint Valentin

Le Ministre de l’éducation nationale, de l’enseignement technique et de la formation professionnelle a pris la décision de ne pas accorder les congés et de renoncer à l’arrêt des cours en raison de la Saint Valentin, la journée réservée à la célébration de l’amour.

Face à cette décision du Ministère, la réaction des élèves ne s’est pas faite attendre. Ces derniers ont organisé une marche de protestation pour réclamer l’interruption des cours, en vue d’aller célébrer la Saint Valentin. Pour ce fait, ils ont manifesté à Bouaké au Centre du pays dans certains établissements. Armés de pierres, ils ont parcouru les grands établissements du publique et privés de la capitale de la région du Gbèkè, pour ordonner à leurs camarades d’arrêter les cours afin d’aller en congé de la Saint -Valentin, comme l’indiquent nos confrères de koaci.

Publicité

L’un des principaux points où la manifestation a été la plus mouvementée c’était au Lycée moderne2 de Bouaké. Dans cet établissement, l’on a enregistré deux enseignants blessés et deux véhicules saccagés selon le proviseur Seydou Yéo.

L’attitude des élèves reste toujours inexplicable, surtout lorsqu’on se souvient encore il y a quelques jours que ces mêmes élèves avaient manifesté pour demander aux autorités de se pencher sur les revendications des fonctionnaires afin que les cours reprennent.

Selon un élève qui dit ne pas être concerné par cette violence ”il faudrait que les dispositions soient prises pendant les congés de pâques pour rattraper le retard accusé suite aux heures perdues lors de la grève des fonctionnaires”.

C’est d’ailleurs ce que la ministre Kandia Camara a fait savoir pour justifier le refus d’interruption des cours.

Pub


Rappelons que c’était suite à cette grève des fonctionnaires qui avait duré trois semaines y compris celle des enseignants que la tutelle a décidé de réaménager le calendrier scolaire en supprimant les congés de février prévus normalement du vendredi 17 au 23 février prochain. Il est donc clair que cette manifestation des élèves n’avait pas lieu d’être.

Tags

Oscar Mbena

Bonjour, je suis Oscar MBENA. Je vous invite à lire mes articles sur l'actualité politique, les faits de société, le sport, la santé et la culture.   oscarborel@afrikmag.com

Articles similaires

4 commentaires

  1. De plus, que la population de Bouaké (de niveaux sociaux) mette beaucoup, alors beaucoup d’eau dans son vin…
    Il est vraiment déplorable qu’ils soient chaque fois les 1er à faire du grabuge pour ensuite venir s’excusé sur les médias auprès de la nation ivoirienne (Affaire “factures élevés de la CIE”, Mutinerie des soldats, grève des fonctionnaires et bientôt les élèves pour les congés…).

  2. Soyons vigilent sur les informations que nous colportons. Il s’agit des congés de février communément appelés congé de printemps et non d’un congé de Saint Valentin. Il n’y a jamais eu de congé de Saint Valentin en Côte d’Ivoire. En outre, à situation exceptionnelle, mesure exceptionnelle. Les élèves doivent comprendre qu’il s’agit bien de rattraper le retard accumulé à cause de la grève que nous ne somme même pas sûr qu’elle est terminée vu que les négociations doivent reprendre bientôt.

  3. Je pense ke la décision du ministre est à saluer.
    Le motif de ces élève n’est pa un motif sérieux.et il faudrait ke la jeunesse Africaine prenn son destin en main et cesse de faire diversion à chak fois

  4. Tous les jours, l’amour peut être manifesté. À quoi serviront les congés pour une pareille fête? À mon humble avis, à rien, rien du tout. Frères africains, ce n’est pas de ces genres de choses a besoin notre jeunesse. Pensons aux choses profitables! Bonjour à tous!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer