À la UneMondePolitiqueRussie

Guerre en Ukraine/ Des espions britanniques annoncent la mort de Vladimir Poutine… sans aucune preuve

Vladimir Poutine est bien le cauchemar des régimes occidentaux impliqués dans une guerre froide contre la Russie. Après avoir épilogué longtemps sur la santé jugée déclinante du Maitre du Kremlin, ce sont désormais des allusions sur sa présumée mort que les espions britanniques font circuler dans les journaux.

C’est le très sérieux journal The Sun qui en fait une publication majeure hier. Le dimanche 29 mai, le journal britannique publie sur son site en ligne des présumées confidences d’espions du MI6 sur l’état de santé de Vladimir Poutine. Sans donner d’éléments probants, le journal fait parler des espions, eux-aussi sans identité. Selon eux, « Poutine est très malade et lorsqu’il mourra, sa mort sera tenue secrète pendant des semaines, voire des mois. »

Un jeu de mots assez indécent et incroyable pour une question aussi importante que la santé d’un chef d’Etat. Mais The Sun va plus loin en faisant dire par ses interlocuteurs qu’en fait Poutine serait déjà mort. Et que depuis, le Kremlin utiliserait des sosies de l’homme. Une thèse assez improbable mais le journal y tient et ergote à souhait.

« On pense que Poutine a employé des sosies par le passé lorsqu’il était malade et le Kremlin pourrait encore le faire maintenant. », affirme The Sun. Des allégations reprises par The Daily Mirror qui va plus loin avec aussi ses espions qui se sont confiés: « Il y a aussi la possibilité qu’il soit déjà mort. C’est impossible à savoir.« . Encore une affirmation sans une once de preuve. L’occident en veut terriblement à Poutine au point de l’envoyer dans l’au-delà, sans aucune preuve…

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page