À la UneEuropePolitique

Guerre en Ukraine/ Zelensky appelle les soldats retranchés à Marioupol à un suicide

Le Président ukrainien et son Premier Ministre sont-ils conscients des dernières décisions qu’ils prennent en Ukraine ? Alors qu’un dernier carré de soldats est encerclé dans une usine à Marioupol, Zelensky et son Premier ministre leur demandent de se battre jusqu’au bout, là où le rapport militaire est en leur désavantage. C’est tout simplement un appel au suicide collectif.

Volodymyr Zelensky veut certainement un bain de sang à Marioupol. Son premier ministre et lui ignorent l’appel de l’armée russe à cesser les combats à Marioupol. Les derniers défenseurs de la ville reclus dans une usine sont encerclés par l’armée russe. Celle-ci leur a donné un ultimatum qui expirait le 17 avril à 13H. Jusqu’à cette heure, on en sait rien sur les derniers développements. Ce qui est visible et audible, ce sont les postures de défiance de l’Ukraine.

Hier, Zelensky et son Premier ministre ont dit vouloir combattre encore à Marioupol. Ils estiment que les soldats encerclés vont se battre « jusqu’au bout ». Avec quels moyens et pour quels résultat final, on ne le sait pas encore. Pourtant plus de 1300 soldats aguerris ukrainiens sont sortis de cette usine pour se rendre aux Russes et avoir la vie sauve. Ceux qui y demeurent encore risquent tout simplement de se faire massacrer si l’armée russe donne l’assaut.

C’est pourquoi la posture de Kiev est difficilement compréhensible. Pourquoi sacrifier des soldats alors que le rapport de force leur est défavorable ? «Nous ne pouvons pas abandonner nos territoires, mais nous devons trouver une forme de dialogue avec la Russie», a dit Zelensky, dans une interview avant de préciser que les pourparlers de paix ne seront pas menés «sur la base de l’ultimatum russe». Volodymyr Zelensky affirme même que l’Ukraine était prête à «combattre la Fédération de Russie pendant dix ans».

Articles similaires

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page