USA

Harcèlement sexuel: Les employés de Google manifestent dans le monde

Des centaines d’employés de Google ont quitté les locaux de leur bureau pour dénoncer la gestion du harcèlement sexuel au sein de l’entreprise.

La manifestation de jeudi matin a eu lieu dans les bureaux de Google dans le monde entier. Des employés à Londres, Tokyo, Singapour et Dublin se sont retirés plus tôt jeudi pour protester contre le traitement par le géant de la technologie des allégations d’inconduite sexuelle.

Publicité

Dans certains endroits, les employés qui ont manifesté ont utilisé des mégaphones pour exprimer leur mécontentement vis-à-vis de la direction de la société tout en manifestant leur soutien aux victimes de harcèlement sexuel. Dans d’autres, ils sont restés à l’intérieur, se rassemblant dans des lobbys ou des salles de conférence.

À Chicago, une foule de plus de 200 employés de Google a afflué du bureau et sur le trottoir peu après 11 heures du matin. Certains portaient du café et bavardaient avec des collègues, et d’autres brandissaient des panneaux disant: « Je ne resterai pas les bras croisés » .

À Sunnyvale, en Californie, des centaines d’employés ont été vus sortant de leur immeuble de bureaux.

Cette réaction a été provoquée par un article paru dans le New York Times la semaine dernière, qui révélait que Google avait versé des millions de dollars en paquets de sortie à des cadres accusés de harcèlement, tout en gardant le silence sur les transgressions.

Felicia Essan

Salut !! Je suis Felicia Essan. Retrouvez mes articles sur les actualités Showbiz, potins africains et d'ailleurs, les faits divers, confidences, les astuces beauté. Je suis une amoureuse de la lecture, de tout ce qui touche à la féminité. Je suis également grande passionnée de multimédia. feliciaessan@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page