Divers

Ho Van Lang : le vrai Tarzan qui a vécu dans la jungle pendant 41 ans

Ho Van Lang, 44 ans, et son père Ho Van Thanh, 85 ans, ont passé 41 ans à vivre dans la jungle du district de Tay Tra, dans la province de Quang Ngai, après avoir fui la guerre du Vietnam.

Les deux ont construit des cabanes dans les arbres, s’habillaient de vêtements faits d’écorce d’arbre chassaient les rats pour le dîner.

Ils n’ont eu aucun contact avec d’autres êtres humains ou le monde moderne pendant quatre décennies.

Publicité

Thanh, un vétéran de l’armée, a décidé de fuir son petit village en 1972 avec son fils Lang, alors âgé de deux ans, après qu’une bombe américaine a tué sa femme et ses deux autres enfants.

Ils ont été découverts par des habitants en 2013 et se sont lentement adaptés à la civilisation – ils vivent désormais dans une maison près de la jungle.

Ho Van Lang : le vrai Tarzan qui a vécu dans la jungle pendant 41 ans

En novembre dernier, Alvaro Cerezo, directeur général de Docastaway – qui propose des vacances dans des régions reculées et inhabitées du monde – a rencontré Lang.

Il voulait l’interroger sur les techniques de survie, mais ils ont fini par passer cinq jours ensemble à vivre dans la jungle où il avait grandi.

« Au début, mon intention était d’apprendre de lui de nouvelles techniques de survie, mais sans m’en rendre compte, j’ai découvert l’une des personnes les plus attachantes que j’aie jamais rencontrées.

Ho Van Lang : le vrai Tarzan qui a vécu dans la jungle pendant 41 ans

Pour cette raison et pour d’autres, la ‘survie’ est passée au second plan et j’ai décidé de me détendre et d’apprécier d’être avec lui dans son environnement », a déclaré Alvaro Cerezo.

Ho Van Lang parle peu la langue indigène, n’a aucune notion du temps autre que le jour et la nuit, ni de sources d’énergie autres que le feu et le soleil.

Thanh avait limité le nombre d’informations qu’il donnait à son fils sur le monde extérieur et ne lui avait même pas dit que les femmes existaient.

Au cours des quatre décennies, Lang et Thanh ont vécu dans cinq endroits différents de la jungle. Ils construisaient des maisons en bois en hauteur et buvaient l’eau des rivières et des ruisseaux.

Ho Van Lang : le vrai Tarzan qui a vécu dans la jungle pendant 41 ans

Leur régime alimentaire était varié. Dans la nature, ils se nourrissaient de fruits, de légumes, de miel et de diverses viandes, notamment de singes, de rats, de serpents, de lézards, de grenouilles, de chauves-souris, d’oiseaux et de poissons.

« Pour Lang, aucune partie d’un animal ne devait être gaspillée.  Lorsque j’étais avec lui dans la jungle, je l’ai vu manger des chauves-souris comme si elles étaient des olives », affirme M. Alvaro.

Publicité 2

Le père et fils gardaient toujours un feu allumé et fabriquait des outils, des couverts et des ustensiles de cuisine à partir de matériaux qu’ils trouvaient dans la forêt

Lorsqu’ils ont été découverts, Lang a été emmené dans un village en voiture et a été surpris par toutes les inventions modernes dont il a été témoin.

« La nuit, il était complètement stupéfait par la lumière qui émanait des ampoules électriques. Lang nous a dit que le fait de pouvoir profiter de la lumière pendant la nuit était quelque chose de très extraordinaire », a déclaré Alvaro.

Lang passe désormais son temps dans un village moderne mais ignore toujours les règles sociales. Son père n’arrive pas à s’adapter à leur nouvelle vie et son objectif principale est de retourner dans la jungle – avec ou sans son fils.

Ho Van Lang : le vrai Tarzan qui a vécu dans la jungle pendant 41 ans
Ho Van Lang : le vrai Tarzan qui a vécu dans la jungle pendant 41 ans

Crédit photo : thesun

Gaelle Kamdem

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport. paulegaelle@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page