Showbiz

Idris Elba: le nom de l’acteur attribué à une espèce d’insecte

Une très petite espèce d’insecte qui protège contre les parasites envahissants qui menacent les cultures a été nommée d’après l’acteur populaire américain Idris Elba.

La guêpe Idris Elba a été découverte pour la première fois à Guanajuato, au Mexique, où elle a été vue attaquant les œufs de la punaise bagrada, un ravageur majeur qui se nourrit de chou et de brocoli, rapporte le Evening Standard.

Publicité

Selon le journal, des scientifiques ont déclaré que la dernière découverte contribuerait grandement à la lutte efficace contre les parasites, en particulier ceux qui attaquent les produits de la ferme. Cependant, il n’y a pas eu de raison formellement publiée expliquant pourquoi cette espèce porte le nom de l’acteur populaire.

Les espèces d’Idris étaient connues pour ne parasiter que les œufs d’araignées.

Le Dr Refugio Lomeli-Flores et son équipe à Guanajuato ont donc été surpris de voir des spécimens d’Idris émerger des œufs de la punaise bagrada.

Ils ont pu faire correspondre l’ADN de la guêpe adulte à l’ADN laissé dans les œufs de la punaise et lui ont confirmé qu’il s’agissait d’une espèce non décrite.

Les scientifiques disent que la découverte de cette guêpe marque une étape importante dans le développement d’un contrôle efficace et naturel de l’espèce de punaise Bagrada hilaris en Amérique du Nord.

Publicité 2


Il convient de noter qu’avant, Idris Elba était connu pour ne parasiter que les œufs d’araignées, où la dernière découverte a montré qu’elle combattait également d’autres organismes nuisibles qui détruisent les cultures.

Le virus bagrada que la guêpe a récemment attaqué est originaire d’Afrique et pourrait être trouvé dans d’autres régions du monde. Son activité a été découverte en 2008 quand il a été signalé à Los Angeles, California.

L’équipe de recherche qui a découvert la guêpe Elba est originaire du Colegio de Postgraduados (Mexique), qui a également souligné que le nouvel insecte témoignait d’un talent exceptionnel. Les chercheurs sont d’avis que cette espèce pourrait s’avérer être un «protecteur» pour de nombreuses cultures.

Tags

Felicia Essan

Salut !! Je suis Felicia Essan. Retrouvez mes articles sur les actualités Showbiz, potins africains et d'ailleurs, les faits divers, confidences, les astuces beauté. Je suis une amoureuse de la lecture, de tout ce qui touche à la féminité. Je suis également grande passionnée de multimédia. feliciaessan@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer