DiversEurope

Il découvre le visage de sa fiancée, et court se suicider

Le mariage forcé de deux jeunes gens a failli tourner au drame quand le futur marié s’est retrouvé face à sa promise, qu’il a trouvée «trop moche».

Kang Hu, 33 ans, devait épouser Na Sung, 30 ans, à l’occasion d’un mariage arrangé. Mais au moment de découvrir le visage de sa promise, le jeune homme résidant à Shiyan (est) a craqué. Il a présenté ses excuses à sa fiancée avant de lui expliquer qu’il la trouvait «trop laide» pour en faire son épouse.

Publicité

Devant une assistance médusée, le fiancé a quitté la cérémonie avec fracas. «La future mariée était bouleversée, les deux familles furieuses et nous, ses amis, étions gênés. Kang a des goûts très exigeants et avait été forcé à se marier», a raconté Chan Wang, un copain.

«Je ne voyais pas d’autre échappatoire»
Quelques heures plus tard, des passants ont vu le jeune homme en train d’errer sur les berges d’une rivière avant de s’y jeter. Alertée, la police a pu secourir le malheureux. «Il était complètement habillé et flottait, le visage face à l’eau. Il était inconscient, j’ai cru qu’il était mort», a raconté Qan Tsui, qui a pris une série de photos de l’incident. Arrivé à l’hôpital dans un état stable, le trentenaire s’est remis de sa mésaventure.

«Je me sens mal après ce qui s’est passé mais quand je l’ai vue, elle n’était pas ce à quoi je m’attendais et j’ai réalisé qu’elle serait mauvaise pour mon image. Mes parents avaient tout arrangé et je ne voyais pas d’autre échappatoire que le suicide», a confié Kang Hu.

 

Tags

Hippolyte YEO

Hello, Je suis Pharel Hippolyte YEO, passionné d'High-Tech et de culture. Sur AfrikMag, je vous donne des news fraiches concernant les innovations technologiques en Afrique, le Showbiz africain et la vie de la diaspora africaine. hyeo@afrikmag.com

Articles similaires

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer