Monde
A la Une

Brésil: Voici ce que prévoient les pays du G7 pour combattre les incendies en Amazonie

Les dirigeants internationaux présents au sommet du G7 ont convenu de fournir un soutien logistique et financier pour aider à combattre les incendies en Amazonie.

Le président français Emmanuel Macron a déclaré que les pays du G7 débloqueraient 20 millions de dollars pour envoyer des avions bombardiers d’eau.

Un nombre record d’incendies fait rage au Brésil, principalement en Amazonie, selon l’agence de recherche spatiale du pays.

Publicité

La promesse de financement a été annoncée alors que les dirigeants du G7, le Canada, la France, l’Allemagne, l’Italie, le Japon, le Royaume-Uni et les États-Unis, sont réunis à Biarritz, en France.

M. Macron a déclaré que les fonds seraient mis à disposition «  immédiatement », principalement pour financer davantage d’avions de lutte contre l’incendie – et que la France « offrirait également un soutien concret aux militaires de la région ».

Cependant, le président brésilien Jair Bolsonaro, qui s’est engagé dans une guerre de mots avec M. Macron ces dernières semaines, a accusé le dirigeant français de lancer « des attaques déraisonnables et gratuites contre la région amazonienne », et de « cacher ses intentions derrière l’idée d’une « alliance » des pays du G7 ».

Sur Twitter, il a déclaré que la souveraineté du Brésil devait être respectée et qu’il avait discuté avec le président colombien de la nécessité d’un « plan commun » des pays qui composent la région amazonienne.

Malgré les commentaires de M. Bolsonaro, son ministre de l’Environnement, Ricardo Salles, a déclaré aux journalistes que le financement des pays du G7 est le bienvenu, rapporte l’agence de presse Reuters.

La semaine dernière, le président Macron a qualifié ces incendies de « crise internationale » et a insisté pour qu’ils soient considérés comme prioritaires lors du sommet du G7.

Les dirigeants du G7 ont également l’intention de discuter des plans de reboisement de l’Amazonie lors de l’Assemblée générale des Nations Unies en septembre.

La gravité des incendies et la réaction du gouvernement brésilien ont suscité un tollé et des protestations à l’échelle mondiale. Selon l’Institut national brésilien de recherche spatiale (Inpe), plus de 75 000 incendies ont été enregistrés au Brésil jusqu’ici en 2019, la plupart dans la région amazonienne.

Vendredi, face à la pression croissante de l’étranger, le président Bolsonaro a autorisé les militaires à aider à combattre les incendies.

Pub


Des avions de guerre ont également été déployés pour déverser de l’eau dans les zones touchées. Le président a twitté dimanche qu’il avait également accepté une offre de soutien du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou.

Le président Bolsonaro a déjà critiqué la réaction des gouvernements étrangers et les a accusés d’ingérence dans la souveraineté nationale du Brésil.

Crédit photo : bbc

Tags

Gaelle Kamdem

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport. paulegaelle@afrikmag.com

Articles similaires

Un commentaire

  1. Donald Trump a par exemple expliqu (et menac en sous-texte) que l’Iran jouait avec le feu en testant des missiles, d certifi l’accord sur le nucl aire iranien et finalement lanc un ultimatum, derni re tape avant de prendre des mesures unilat rales contre le pays de Rohani. Et pour aller jusqu’au bout des choses, il a galement mis l’Iran sur la liste du Muslim Ban, ces pays dont les ressortissants n’ont tout simplement pas le droit de voyager aux tats-Unis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer