Divers

Inde : Incroyable, une femme découvre qu’elle a un cafard qui vit dans son crâne

C’est une histoire effroyable. Âgée de 42 ans, une indienne a des migraines qui apparaissent subitement. Malgré les médicaments qu’elle prend, elle constate que la douleur ne s’estompe pas. Elle décide se rendre à l’hôpital. Elle explique au médecin de la clinique Stanley de Chennai qu’elle souffre de  brûlures à l’arrière des yeux. En effet, elle ne comprenait pas pourquoi cette douleur était persistante. Pour la soulager le docteur fait un lavage nasal sur sa patiente avant de la laisser partir chez elle. Malheureusement le mal devient plus violent, cette dernière retourne à l’hôpital. C’est là qu’elle fait une étrange découverte.

Publicité

Le médecin a alors décidé d’observer ses cavités nasales avec un endoscope.

Il explique qu’il a vu des petites pattes bouger à l’intérieur. Il a donc compris qu’il voyait le postérieur d’un cafard. En outre, il a conclu que le cafard était sûrement entrée dans les narines de l’Indienne dans son sommeil et avait rampé si profondément qu’elle était arrivée à la base du crâne. Heureusement, l’insecte a été aspirée hors du nez de la patiente, au grand soulagement de celle-ci.

Il faut donc toujours aseptiser votre maison afin de vous débarrasser des différents sortes d’insectes surtout les cafards.

Si vous ne voulez pas utiliser des produits chimiques pour éliminer les cafards de votre maison, vous pouvez utiliser les feuilles de laurier. Vous aurez plus de précision sur l’utilisation des feuilles de laurier comme des insecticides en lisant l’article “Voici pourquoi vous devez absolument utiliser les feuilles de laurier”.

 

Tags

Adjoba Koto

Hello, je suis Adjoba Koto, j'adore l'Afrique, la culture africaine, lire, écrire, danser, cuisiner. Je suis une grande passionnée du monde digital. Merci à tous pour vos messages. +225 89686134 akoto@Afrikmag.com

Articles similaires

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer