Divers

Une indienne incinérée ‘vivante’ par son mari après avoir été déclarée ‘morte’ par les médecins

Une indienne de 24 ans, disparue depuis décembre, aurait été brûlée vivante sur un bûcher funéraire, après avoir été déclarée morte par les médecins.

Rachna Sisodia qui souffrait de la fièvre, de l’essoufflement et des douleurs abdominales est  »décédée » deux jours après avoir été admise dans un hôpital de Noida, une ville située à quelques kilomètres de Delhi.

Un article sur cette mort publié par le Times of India a déclaré que Sisodia était morte de « l’arrêt cardiorespiratoire et le syndrome de détresse respiratoire aigu. »

Au lendemain de son décès, le 26 février, le corps de la jeune mariée a été brûlée sur un bûcher funéraire selon les instructions de son mari Devesh Chaudhary.

Mais la famille de Sisodia a contacté la police brandissant des accusations selon lesquelles le mari l’avait délibérément assassiné en la brûlant vivante.

Une indienne incinérée 'vivante' par son mari après avoir été déclarée 'morte' par les médecins

La police est arrivée à la cérémonie et a tiré Sisodia des flammes. Le corps avait déjà subi 70% de brûlures au moment où il a été arraché du bûcher et un examen post mortem a révélé des cendres dans les voies respiratoires, ce qui démontrerait qu’elle respirait encore quand elle a été incinérée.

Un responsable de l’hôpital a déclaré au Hindustan Times:

« Cela arrive quand quelqu’un est brûlé vif. Les particules de cendre vont à l’intérieur avec la respiration. Si une personne est morte, ces particules ne peuvent pas atteindre les poumons et la trachée. Les médecins ont donc conclu que la femme avait été brûlée vivante sur le bûcher ».

Les médecins qui ont déclaré initialement la mort de Sisodia soutiennent toujours leur diagnostic.


Mais d’autres mystères sont apparus après que les médecins qui ont mené l’autopsie ont admis que le corps avait été si gravement brûlé qu’ils ne pouvaient pas être sûr que c’était Sisodia. Des fragments osseux ont été envoyés pour des tests ADN.

Selon la famille de la défunte, Sisodia était portée disparue de son domicile à Bulandshahr depuis décembre 2016.

On croit qu’elle a quitté la maison familiale pour aller épouser Chaudhary. Le Times écrit que Chaudhary se cache, mais continue de communiquer avec les médias et plaide son innocence. Mais la famille de Sisodia l’accuse toujours de l’avoir violée et assassinée.

Felicia Essan

Salut !! Je suis Felicia Essan. Retrouvez mes articles sur les actualités Showbiz, potins africains et d'ailleurs, les faits divers, confidences, les astuces beauté. Je suis une amoureuse de la lecture, de tout ce qui touche à la féminité. Je suis également grande passionnée de multimédia. feliciaessan@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page