AfriquePolitique
A la Une

Isabel dos Santos : Un tribunal angolais ordonne la saisie de ses biens

Isabel Dos Santos la fille de l’ancien président angolais José Eduardo dos Santos a récemment vu ses biens saisis. C’est un tribunal angolais qui a ordonné la saisie des actifs et des comptes bancaires, de la milliardaire. Il faut dire que cette saisie s’inscrit dans une perspective de lutte contre la corruption menée par le gouvernement angolais actuel dans ce pays riche en pétrole. Pour l’actuel gouvernement angolais, cette saisie vise à permettre le recouvrement d’un milliard de dollars US (760 millions de livres sterling) que lui doit Isabel dos Santos et ses associés. De son côté, Isabel Dos Santos dit ne pas être à l’origine des malversations financières durant le mandat de son père. Toutefois, elle est souvent présentée comme la femme la plus riche d’Afrique. Le magazine Forbes estime sa fortune à 2,2 milliards de dollars. C’est en 2016 qu’elle a acquis une grande notoriété publique suite à sa nomination controversée à la tête de la société pétrolière publique angolaise Sonangol. En 2017, elle a été licenciée à ce poste par Lourenço, l’actuel président angolais. José Filomeno dos Santos le frère d’Isabel est jugé en Angola pour corruption. Il est reproché à ce dernier ainsi qu’à ses co-accusés d’avoir fait sortir 500 millions de dollars du pays alors qu’il était à la tête du Fonds souverain de l’Angola. Ils ont plaidé non coupable. L’ordonnance du tribunal a été lue à la télévision d’État. Un geste fortement symbolique dans ce pays où la famille Dos Santos semblait jusqu’ici intouchable. Pour rappel, José Eduardo Dos Santos a quitté le pouvoir en 2017 après 38 ans de règne. Joao Lourenço son successeur s’est retourné contre sa famille, promettant une grande répression de la corruption. Depuis lors, des milliards de dollars de biens volés ont été récupérés à l’étranger. Crédit photo: upstream Online

Publicité
Publicité 2

Oscar Mbena

Bonjour, je suis Oscar MBENA. Je vous invite à lire mes articles sur l'actualité politique, les faits de société, le sport, la santé et la culture.   oscarborel@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page