« J’ai tué mon bébé à cause de la honte », confesse une jeune mère

1

Une femme de 24 ans originaire de East Java, en Indonésie, qui a commis le crime horrible en tuant son propre nouveau-né, a déclaré aux autorités qu’elle l’avait fait à cause de la honte, n’étant pas mariée.

Selon la police, la femme travaillait dans un supermarché à Surabaya, mais est retournée chez sa tante au village, après être tombée enceinte de son petit ami. Elle aurait donné naissance à son fils dans la salle de bain de sa tante mercredi 13 septembre dernier.

Publicité

« À ce moment-là, LA demanda si elle pouvait avoir une paire de ciseaux. Sa tante ne savait pas que LA donnait naissance dans la salle de bain « , a déclaré le chef de la police de Trenggalek, Donny Adityawarman, lundi, rapporte Tribun.

La police explique que la paire de ciseaux utilisée pour couper le cordon ombilical était la même qu’elle a utilisée pour poignarder son bébé dans la poitrine, transperçant ses poumons. Après son acte, elle a caché le bébé qu’elle supposait mort dans un sac de mélange de ciment, pour le jeter ensuite derrière la maison. Cependant, sa tante a eu des soupçons à cause du sang dans la salle de bain.

Plus tard, le nouveau-né a été retrouvé toujours en vie, et a été précipité dans un centre médical local. Cependant, les blessures subies étaient déjà trop grandes et est mort.

LA n’a pas montré de résistance à son arrestation, lorsque la police est venue pour elle. La jeune mère est détenue, et son cas est en cours de traitement. Les policiers disent qu’ils ont assez de preuves contre elle.

Recouverte d’un masque de ski et présentée aux médias lors d’une conférence de presse de la police lundi, on lui a demandé comment elle a pu commettre une telle horreur.

Publicité

« Malu, belum nikah (Honte, je ne suis pas encore marié) », dit-elle calmement.

Le terme arabe  »zina » (pour désigner le péché d’adultère) est si craint dans certaines régions d’Indonésie que beaucoup de filles de moins de 18 ans se marient juste pour l’éviter.

Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

Un commentaire

Laissez une réponse

---